Ciena prend de l'expansion à Ottawa

Jim Watson, Bob Chiarelli, Kathleen Wynne et Pierre... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Jim Watson, Bob Chiarelli, Kathleen Wynne et Pierre Poilievre.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le secteur de la haute technologie renaît tranquillement de ses cendres à Ottawa.

Le spécialiste des réseaux de communication Ciena a annoncé en grande pompe vendredi - tapis rouge inclus - qu'il prenait de l'expansion dans le parc commercial de Kanata-Nord. L'entreprise aménagera plus tard cette année les anciens locaux de la société canadienne BlackBerry, près de l'intersection du chemin March et de la promenade Terry-Fox, et deviendra locataire de deux nouveaux bâtiments, bientôt en construction sur des terrains voisins, en 2017.

La création de ce nouveau siège social, un investissement de 150 millions$, s'avérait la prochaine étape logique, soutient James Frodsham, vice -président et porte-parole de Ciena.

«Nous sommes à Ottawa depuis environ 10 ans et pendant cette période nous avons acheté trois compagnies, la plus importante de celle-ci étant Nortel il y a environ cinq ans. Grâce à notre fusion avec Nortel, et par conséquent l'ajout d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée, nous avons émergé comme un chef de file dans le marché mondial des réseaux optiques. [...] L'écosystème est bien vivant à Ottawa. Il y a des piliers locaux dans ce domaine, dont Ciena, et cette communauté continue de s'épanouir.»

D'une conception ultramoderne, avec un laboratoire de technologie de pointe, les nouvelles installations d'une superficie totale de 425000 pieds carrés permettront de réunir les quelque 1500 employés locaux de l'entreprise sous un même toit. À l'heure actuelle, ils se trouvent dans l'ancien siège social de Nortel, dans la rue Carling. L'expansion devrait aussi permettre l'embauche de nouveau personnel.

Une expansion saluée

Le maire d'Ottawa Jim Watson a salué cette expansion, conscient que la haute technologie a subi divers contrecoups au fil des ans, notamment en raison des départs de BlackBerry et Nortel, deux employeurs importants aujourd'hui disparus.

«Cette industrie a vécu des années de misère, mais elle recommence à prendre du poil de la bête. Les choses s'activent. Je garde espoir que ce secteur comblera le vide qui a été créé par la perte d'emplois, ailleurs dans la municipalité», a-t-il commenté.

L'épanouissement de Ciena a été accéléré en 2011 par le gouvernement de l'Ontario grâce à l'octroi d'une subvention de 25 millions.

«Lorsque l'Ontario a fait équipe avec Ciena, il s'agissait d'un vote de confiance auprès de la population de la région. Et aujourd'hui [...] Ciena déclare haut et fort que l'avenir de la technologie, des communications et de l'information s'annonce évidemment brillant», a déclaré la première ministre Kathleen Wynne, de passage à Ottawa vendredi pour participer à la pelletée de terre officialisant le début des travaux de construction.

Ciena dépense plus de 180 millions $ en recherche et développement à ses installations d'Ottawa chaque année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer