Les employés rejettent l'offre de Kruger

Les employés de Kruger sont sans contrat de... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Les employés de Kruger sont sans contrat de travail depuis le 1er mai 2014.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Alors que le prolongement de 25 ans du bail de leur usine n'est toujours pas signé avec la Commission de la capitale nationale (CCN), les 450 employés de Produits Kruger, rue Laurier à Gatineau, viennent de rejeter à 98% l'offre finale présentée par leur employeur.

Le régime de retraite, la sous-traitance et les salaires sont les enjeux au coeur de cette négociation. Mais il faut aussi ajouter le renouvellement du bail des installations qui n'est toujours pas réglé avec la CCN, a expliqué André Lajoie, porte-parole du syndicat local 50 Unifor qui représente 450 travailleurs et plus de 300 retraités de l'usine.

«Nous sommes sans contrat de travail depuis le 1er mai 2014. L'épée de Damoclès de la CCN grafigne perpétuellement nos espoirs. Nous nous battons pour sauvegarder un régime de retraite pour nos nouveaux employés de l'Outaouais, de bons salaires et avantages sociaux, combattre la sous-traitance pour que le travail soit réalisé par les travailleurs de la région», dit M. Lajoie.

Jusqu'en 2053?

Le terrain où est située l'usine Kruger est la propriété de la CCN, qui l'avait acquis des produits des Papiers Scott en 2003. À l'époque, la CCN avait accepté que le site continue à servir d'installation industrielle pour la production de papier jusqu'en 2028.

En 2014, Produits Kruger avait indiqué son intention de renouveler le bail pour un autre 25 ans, jusqu'en 2053. Les discussions avaient alors commencé entre la CCN et Kruger. Le syndicat est aussi à la table.

«À l'automne 2014, on nous avait dit que le bail serait signé en novembre. Puis, on nous a dit que la CCN avait perdu le dossier. Depuis, nous attendons toujours une entente et cela ne nous aide pas, a indiqué M. Lajoie lors d'un entretien téléphonique. Sans un nouveau bail de 25 ans, l'entreprise ne peut investir dans de nouvelles machines, car il faut 25 ans pour les rentabiliser.»

Les négociations avec l'employeur pour le renouvellement du contrat de travail devraient reprendre au cours des prochaines semaines.

La CCN optimiste

À la CCN, on confirme que le prolongement du bail de 25 ans n'est pas signé, mais que les discussions se poursuivent avec Produits Kruger. «Les discussions sont très positives et se poursuivent», a indiqué le porte-parole Mario Tremblay.

En janvier 2015, le conseil d'administration de la CCN avait accepté de régulariser son Plan de secteur du coeur de la capitale afin de permettre à la direction de négocier ce prolongement du bail avec Kruger, un sous-locataire de Weston Inc, qui a acquis les Papiers Scott

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer