Aide à l'emploi: les résultats au rendez-vous

La province de l'Ontario a dressé hier un bilan positif de son fonds d'aide à... (Shutterstock, Rawpixel)

Agrandir

Shutterstock, Rawpixel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La province de l'Ontario a dressé vendredi un bilan positif de son fonds d'aide à l'emploi pour les jeunes.

Lancé en 2013, le soutien financier de 295 millions a permis à 1310 résidents d'Ottawa, âgés de 15 à 29 ans, de bénéficier de ce soutien financier visant, a priori, à leur donner une expérience de travail concrète dans leur domaine.

«C'est l'élément premier que les entrepreneurs soulèvent lorsqu'ils nous parlent d'embaucher quelqu'un. Ces derniers doivent investir beaucoup d'énergies et de financement pour leur donner l'expérience de travail nécessaire», avance Marie-France Lalonde, députée d'Ottawa-Orléans.

À cet effet, les sommes investies par la province ont permis d'assurer le salaire des jeunes en plus de leur offrir un mentor leur permettant de perfectionner leurs connaissances dans leur domaine dans le cadre de stages subventionnés de quatre à six mois.

Abdulkareem Karar est justement l'un de ceux qui ont pu profiter des fonds et des conseils pour se tailler une place sur le marché du travail.

«Non seulement mon stage m'a ouvert des portes, mais il m'a permis de découvrir ma vraie passion», a-t-il témoigné en parlant du fait que ses apprentissages l'ont poussé à préciser son champ d'intérêt.

«D'ailleurs, la compagnie qui m'a embauché a noté que c'est grâce à cette expérience qu'ils m'ont choisi.»

Le fonds de deux ans est venu à terme en 2014. En province, il a aidé 28155 jeunes dans leur quête pour un emploi. Un nombre qui a excédé toutes les attentes.

«Il s'agit du meilleur programme d'emploi pour les jeunes dans l'histoire de la province, a signalé Bob Chiarelli, député d'Ottawa Ouest-Nepean. Qui plus est, 85% des participants travaillent toujours, qu'il s'agisse avec leur employeur temporaire ou une autre compagnie.»

Cela dit, les députés provinciaux n'étaient pas en mesure hier d'annoncer une succession à ce fonds.

«C'est quelque chose sur lequel il faudra se pencher», a indiqué Mme Lalonde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer