Un rendement de 12% pour la Caisse de dépôt

En dépit de la volatilité sur les marchés, le rendement de la Caisse de dépôt... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne

En dépit de la volatilité sur les marchés, le rendement de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a atteint 12 % en 2014, une performance qui dépasse de 0,6 point de pourcentage son indice de référence.

Il s'agit toutefois d'une performance inférieure à celle de l'année précédente, pour laquelle le rendement avait été de de 13,1 pour cent.

L'actif net de la Caisse, dont les résultats annuels étaient dévoilés mercredi, s'est chiffré à 225,9 milliards $, ce qui représente une progression de près de 25 milliards $.

«Notre portefeuille a démontré sa résilience devant le regain de volatilité engendré par l'effondrement des prix du pétrole, la nouvelle baisse des taux d'intérêt et la forte appréciation du dollar américain», a souligné le président et chef de la direction de l'institution, Michael Sabia.

Les trois grandes catégories d'actif ont enregistré des gains importants, notamment celle des actions, avec un résultat de 12,9 milliards $, en hausse de près de 14 pour cent. Les placements sensibles à l'inflation ont affiché une progression de 11 pour cent, à 3,4 milliards $.

Les résultats de placements nets ont été de 23,8 milliards $ et les dépôts nets se sont chiffrés à 1,9 milliard $.

Au Québec, les nouveaux engagements et investissements se sont élevés à 2,4 milliards $, alors qu'ils avaient été de 3,6 milliards $ en 2013. Sur quatre ans, ils atteignent près de 11 milliards $.

Les rendements des huit plus grands déposants de la CDPQ ont quant à eux varié entre 11 et 12,5 pour cent.

Sur quatre ans, l'institution souligne que son rendement a atteint 9,6 pour cent, une période où elle a généré des résultats de placement de 67,2 milliards $ sur des dépôts de 7 milliards $.

Ivanhoé Cambridge - le bras immobilier de la Caisse - a par ailleurs connu une année record au chapitre des transactions avec des acquisitions qui se sont chiffrées à 5,1 milliards $ et des ventes d'immeubles ayant atteint 8,6 milliards $, dont 21 hôtels.

À l'échelle mondiale, les investissements en infrastructures aux États-Unis et en Australie se sont chiffrés à 3,8 milliards $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer