• Le Droit > 
  • Affaires 
  • > Tim Hortons attend avant de prendre de l'expansion 

Tim Hortons attend avant de prendre de l'expansion

Au cours du deuxième trimestre, le nombre de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Au cours du deuxième trimestre, le nombre de cafés Tim Hortons a augmenté de près de 3 %, pour atteindre 4464.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le projet d'expansion internationale de la chaîne de cafés Tim Hortons prendra au moins un an avant de se concrétiser, alors que ses nouveaux propriétaires décident de la façon dont ils comptent faire croître la populaire bannière canadienne, qui a récemment fusionné avec Burger King.

Le chef de la direction de 34 ans, Daniel Schwartz, grand patron de la société mère des deux chaînes, Restaurant Brands International, a indiqué mardi qu'une année était une période de temps raisonnable compte tenu de son expérience dans la prise de contrôle de Burger King.

Selon M. Schwartz, il faut du temps pour s'assurer d'avoir les bons partenaires, la bonne chaîne d'approvisionnement et la bonne approche.

Le chef de la direction n'a pas voulu indiquer quelles régions seraient initialement privilégiées pour installer de nouveaux restaurants Tim Hortons, mais il a laissé entendre que le modèle serait similaire à celui utilisé pour procéder à l'expansion de Burger King au Brésil, en Chine et en Russie.

Tim Hortons compte déjà des établissements au Moyen-Orient et aux États-Unis, mais la majorité de ses 4500 restaurants sont au Canada.

Les dirigeants de Restaurant Brands ont clairement indiqué qu'ils voulaient faire de Tim Hortons une marque mondiale. Ils ont cependant été critiqués l'an dernier par certains observateurs, qui ont perçu dans la fusion une opération dont le véritable objectif était le déménagement du siège social de Burger King au Canada pour payer moins d'impôts - une manoeuvre généralement appelée «inversion fiscale».

Restaurant Brands est majoritairement détenue par la société brésilienne 3G Capital, qui a pris le contrôle de Burger King en 2010 pour 4 milliards $ US avant de restructurer les activités de la chaîne et de réduire ses dépenses.

L'an dernier, 3G Capital s'est entendue sur une prise de contrôle de Tim Hortons pour 11 milliards $, une opération qui a regroupé les deux chaînes en une seule entreprise.

Restaurant Brands a affiché mardi une perte de 514,2 millions $ US, ou 2,52 $ US par action, pour son plus récent trimestre, ce qui se compare à un bénéfice de 66,8 millions $ US, ou 19 cents US par action, pour la même période un an plus tôt, alors que les résultats de Tim Hortons n'étaient pas inclus.

Ces résultats comprenaient des pertes de 143 millions $ US liées à des produits dérivés et de 94,3 millions $ US attribuables à l'entente avec Tim Hortons et aux coûts de restructuration.

Les revenus d'ensemble ont totalisé 416,3 millions $ US au cours du trimestre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer