• Le Droit > 
  • Affaires 
  • > La Table agroalimentaire amorce sa tournée de la région 

La Table agroalimentaire amorce sa tournée de la région

Des maires et conseillers de différentes municipalités de... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Des maires et conseillers de différentes municipalités de la MRC Papineau ont pris part à un dîner, mardi midi, au marché public de la Petite-Nation, où ils ont pu manger des produits exclusivement «régionaux».

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des maires et conseillers de différentes municipalités de la MRC Papineau ont pris part à un dîner, mardi midi, au marché public de la Petite-Nation, où ils ont pu manger des produits exclusivement «régionaux».

La Table agroalimentaire de l'Outaouais (TAO) a entrepris mardi sa tournée des élus avec un premier arrêt dans la Petite-Nation. Une vingtaine de conseillers municipaux et de maires de la MRC Papineau ont répondu à l'appel pour ce rendez-vous qui s'arrêtera également dans les prochains mois à Gatineau ainsi que dans les trois autres Municipalités régionales de comtés de l'Outaouais.

Cette première étape d'une série de cinq s'inscrit dans le cadre du projet de la TAO visant à sensibiliser le milieu politique de l'Outaouais face au potentiel et aux enjeux qui guettent le secteur agroalimentaire.

À bord d'un «autobus de tournée», les participants ont visité mardi le vignoble biologique du Domaine des Météores, la ferme Aux pleines saveurs, le marché public de la Petite-Nation, la ferme Takwâdanaw, ainsi que la ferme Éric Guindon.

Vincent Philibert, directeur de la TAO, soutient que ce projet se trouve depuis deux ans sur la table à dessin de l'organisme. L'objectif du projet est d'aller à la rencontre des élus de tout l'Outaouais au fil des prochains mois, qu'ils soient des palliers fédéral, provincial ou municipal.

«On veut aller montrer aux élus l'agroalimentaire actuel qui existe chez eux. On veut leur faire découvrir le secteur agroalimentaire. [...] C'est une formule qui les sort de leurs habitudes et qui nous permet de les amener voir en personne des entrepreneurs et d'échanger avec eux», indique M. Philibert.

Sensibilisé

Ce dernier soutient que l'abolition prochaine de certaines instances régionales comme la Conférence régionale des élus de l'Outaouais et les CLD représente un argument supplémentaire afin que le monde politique soit sensibilisé à l'industrie.

«Avec les changements au niveau de la dynamique politique, les MRC vont avoir de nouveaux rôles au niveau du développement économique qu'elles n'avaient peut-être pas avant. En leur montrant un peu plus le secteur, on espère que dans leur nouveau mandat, elles seront mieux outillées pour accompagner le secteur agroalimentaire afin qu'il puisse continuer à se développer», dit-il.

Selon les dernières données disponibles du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, l'industrie agroalimentaire générait en 2011 15 200 emplois dans environ 2400 entreprises dans la région. Une contribution qui se chiffrait à 360 millions de dollars pour le produit intérieur brut de l'Outaouais.

Quelques autres faits saillants statistiques : la MRC Papineau produit à elle seule 45% des revenus horticoles de l'Outaouais, dont 100% pour les producteurs de pommes de terre; la MRC Pontiac génère pour sa part 31,5% des revenus agricoles de la région, dont 44% sont liés à la production bovine. 

C'est par ailleurs à Gatineau que 78% des emplois du secteur tertiaire en agroalimentaire se trouvent, dont 81% sont des emplois dans le domaine de la restauration. La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau regroupe 42% des superficies dédiées la culture d'arbres de Noël en Outaouais. La MRC des Collines-de-l'Outaouais abrite quant à elle 53% des élevages de chevaux de la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer