• Le Droit > 
  • Affaires 
  • > L'Outaouais doit s'unir pour attirer des entreprises, selon Pedneaud-Jobin 

L'Outaouais doit s'unir pour attirer des entreprises, selon Pedneaud-Jobin

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin.... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme plusieurs acteurs du secteur économique, le maire Maxime Pedneaud-Jobin interprète le transfert à Gatineau d'un important centre de recherche et développement du géant Airbus comme un incitatif à investir un peu plus dans la prospection d'entreprises.

«Airbus, c'est un peu comme Brookfield [qui concentrera ses activités dans le centre-ville], a-t-il lancé. On se donne la présence d'une entreprise internationale qui nous permet de rêver à toutes sortes de choses.»

LeDroit révélait mardi que Airbus Defense Space & Communications avait choisi la Ville de Gatineau pour implanter son nouveau centre d'excellence en recherche et développement sur des systèmes de sécurité civile et radiocommunication comme le 9-1-1.

«C'est le fruit de la prospection et dans l'année qui vient, il va falloir qu'on se branche sur ce qui se fait et avec quels moyens on le fait», a noté le maire. Selon lui, les efforts pour dénicher des entreprises intéressées à venir s'implanter en Outaouais doivent devenir collectifs et impliquer toute la région.

«Est-ce que certaines missions peuvent devenir régionales, je crois que c'est une question à laquelle il nous faut répondre cette année, a insisté le maire Pedneaud-Jobin. Dans les MRC, les différents CLD ont perdu beaucoup de ressources financières. La question va se poser. Qui fait quoi? La prospection est très importante. Nous ne pouvons plus diffuser nos efforts. Nous devons le faire ensemble. Travailler ensemble c'est d'ailleurs la grande conclusion du forum économique de novembre dernier.»

Le maire de Gatineau reconnaît que sa Ville dispose de moyens financiers plus importants que les autres municipalités de la région. Il se dit prêt à ce que Gatineau fasse une grosse partie du travail. «Nous sommes la métropole de l'Outaouais, rappelle-t-il. Nous en avons déjà beaucoup sur nos épaules, mais si nos partenaires sont prêts à faire une partie du travail, nous pourrons de notre côté en faire plus dans certains domaines.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer