La MRC Papineau se met au courant

Le Circuit électrique prend de l'expansion dans la MRC Papineau. Les... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Circuit électrique prend de l'expansion dans la MRC Papineau. Les municipalités de Thurso, Chénéville et Namur devraient accueillir d'ici le début de l'été leur propre borne de recharge publique afin de répondre aux besoins grandissants des automobilistes au volant d'un véhicule électrique.

En Outaouais, on dénombre une dizaine de bornes alimentées par le Circuit électrique, le plus important réseau de recharge public au Québec, et elles sont toutes aménagées à Gatineau. Une seule de ces stations de ravitaillement se trouve en dehors du périmètre urbain; elle est installée au Château Montebello, sur le territoire de la MRC Papineau.

Lancé dans la foulée de la création du comité de revitalisation de la route 148 afin de créer un «corridor touristique électrique» visant à diminuer les impacts de l'ouverture de l'autoroute 50, le projet chapeauté par le CLD Papineau a pris une visée régionale avec le temps, si bien qu'une enveloppe de près de 14000$ a été réservée au sein du Pacte rural de la MRC afin de faire l'achat de trois nouvelles bornes.

Les municipalités de Thurso, Chénéville et Namur devront débourser les frais liés à l'installation des appareils, qui doivent être livrés par Hydro-Québec ces prochains mois. Les stations seront aménagées à l'entrée des villages de Thurso et Chénéville. L'emplacement namurois reste à déterminer.

Vide à combler

Jérôme Cyr, l'agent de développement rural au CLD Papineau responsable du dossier, affirme que l'élargissement du réseau public était nécessaire dans la région, particulièrement dans la Petite-Nation. Malgré la présence de bornes privées mises à la disposition des automobilistes par des particuliers, il y a un vide à combler, dit-il.

«C'est stratégique, étant donné que nous sommes situés entre Montréal, Mont-Tremblant et Gatineau. Nous sommes vraiment un lieu de passage avec l'autoroute 50. [...] On le voit vraiment comme un outil de revitalisation. Comme nous sommes une MRC touristique, il y a là un bon marché.»

Avec l'ajout de ces bornes, l'autonomie des conducteurs de véhicules électriques dans la région devrait être assurée. Une deuxième phase est prévue pour plus tard. «Duhamel et Plaisance, par exemple, ont un très grand potentiel touristique. Premièrement, on veut assurer l'autonomie sur l'ensemble du territoire. Mais si, d'ici cinq ou 10 ans, il y a boom dans l'achat de véhicules électriques, les bornes que nous aurons ne seront pas suffisantes et il faudra en ajouter», précise M. Cyr.

Selon les plus récents chiffres de la Société de l'assurance-automobile du Québec, la Belle Province compte actuellement plus de 5000 propriétaires de véhicules électriques.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer