Heafey met en branle son projet de condos

Le Groupe Heafey s'apprête à débuter la construction... (COURTOISIE)

Agrandir

Le Groupe Heafey s'apprête à débuter la construction de 137 unités de condos locatifs à l'angle des rues Wellington et Eddy. Les travaux devraient être terminés en juillet 2015.

COURTOISIE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La construction d'un nouvel immeuble à condominiums d'une douzaine d'étages est sur le point de s'amorcer dans le centre-ville de Gatineau. Il s'agit d'une première phase d'un projet beaucoup plus vaste qui doit attirer plus de 1200 nouveaux résidents tout près du ruisseau de la Brasserie.

LeDroit a appris que le Groupe Heafey s'apprête à débuter la construction de 137 unités de condos locatifs à l'angle des rues Wellington et Eddy. L'immeuble abritera 10000 pieds carrés de superficie commerciale qui doit accueillir un restaurant et un centre de conditionnement physique. Les travaux devraient être terminés en juillet 2015.

«Ce sera un immeuble dont l'architecture va surprendre, précise Charles Masse, vice-président aux opérations et au développement du Groupe Heafey. Les fonctionnaires fédéraux qui ne souhaitent pas utiliser leur voiture pour se rendre au travail représentent la clientèle cible. Ils sont environ 20000 à une distance de quatre minutes de marche. Nous commençons à creuser dans les prochains jours.»

Consultation publique

Presque simultanément, la Ville de Gatineau organise, le 5 février prochain, une consultation publique sur les phases subséquentes du même projet; deux tours d'une trentaine d'étages, un projet de 300 millions$ qui serait érigé en bordure des rues Wellington, Eddy, Saint-Rédempteur et Wright. Le projet ajoutera près de 150000 pieds carrés de surface commerciale dans le centre-ville. La Ville doit faire un avis public d'ici la fin du mois de janvier.

L'architecte Pierre Martin qui a travaillé sur le projet avec le Groupe Heafey a collaboré de près à la revitalisation du quartier Saint-Roch, dans la basse-ville de Québec, souligne M. Masse.

Bien de l'incertitude

Cependant, l'incertitude nourrie par les imprécisions du maire Maxime Pedneaud-Jobin quant à l'avenir du programme de crédits de taxes dans le centre-ville, qui doit prendre fin en décembre 2014, laisse planer un doute sur la réalisation des phases ultérieures du projet.

En campagne électorale, le maire de Gatineau n'a pas fait preuve d'un enthousiasme débordant pour ce programme cher aux yeux de l'ex-maire Marc Bureau. Le maire Pedneaud-Jobin n'a pas voulu apporter plus de précisions sur sa position dans le dossier, vendredi dernier, malgré les demandes pressantes du Droit.

«Le rabais a semblé être efficace pour les condos, mais pour les autres types d'habitation c'est moins clair, avait affirmé M. Pedneaud-Jobin. Faudrait voir l'impact réel de cette mesure avant de la prolonger. Est-ce qu'on est en train d'aider des gens qui ont déjà d'importants revenus à économiser de l'argent? Il faut voir à qui profite vraiment ce rabais. Est-ce qu'il y a des familles qui se sont installées dans le centre-ville à cause de ce crédit de taxe?»

Sans vouloir faire de menaces, le vice-président aux opérations et au développement du Groupe Heafey veut être clair. «Ça fait quatre ans qu'on travaille sur ce projet, en croyant que le programme des crédits de taxes continue d'avoir l'aval de l'administration municipale. Si la Ville décide de changer les règles, ça ne fonctionnera pas. Nous allons laisser tomber ce projet-là. Ce n'est pas une menace, ce n'est que la réalité. Nous ne pourrons pas le faire sans les crédits de taxes.»

Le promoteur immobilier souhaite débuter la construction de ce vaste complexe d'habitations d'ici deux ans. Les travaux qui se feraient en plusieurs phases pourraient durer entre cinq et sept ans.

«Ce projet est pensé en fonction que le centre d'activité du centre-ville devienne le ruisseau de la Brasserie, explique M. Masse. Nous voulons que ce secteur, notamment la rue Wright, devienne un endroit intéressant pour les artistes, un endroit où il pourrait créer, vendre et vivre. L'espace commercial permettra d'accueillir des boutiques spécialisées en alimentation.»

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer