Watson courtise les Américains

Jim Watson s'envolera lundi pour la côte ouest... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Jim Watson s'envolera lundi pour la côte ouest des États-Unis pour participer à une mission économique.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Souhaitant entre autres que le géant Amazon établisse ses pénates dans la capitale canadienne, le maire d'Ottawa Jim Watson s'envolera lundi pour la côte ouest des États-Unis pour participer à une mission économique qui le mènera à Los Angeles et Seattle.

Accompagné lors du voyage de trois délégués de Tourisme Ottawa, du Bureau du film d'Ottawa et d'Investir Ottawa, le premier magistrat se dirigera d'abord vers la métropole californienne lundi, où il souhaite promouvoir la capitale canadienne en tant que lieu de choix pour le tournage de films en raison entre autres « de ses coûts abordables, de la beauté de ses paysages et de l'accès à des équipes de comédiens et de tournages talentueuses et bilingues ». 

Au lendemain du 69e Gala des prix Emmy, le maire Watson et le reste de la délégation auront la possibilité d'établir des liens avec des acteurs de l'industrie cinématographique au cours d'une réception organisée par le Consul général du Canada, James Villeneuve, en l'honneur des finalistes canadiens pour cette cérémonie de prix. 

Il souhaite également vanter Ottawa comme un carrefour technologique, en plus d'explorer des possibilités de développement touristique avec des partenaires de partout sur le globe à l'occasion du Sommet de la World Tourism Cities Federation (WTCF).

Abordant les leçons tirées par Ottawa avec les activités du 150e anniversaire du pays, le maire prononcera une allocution dans le cadre d'un forum sur les solutions pour surmonter les défis auxquels font face les villes touristiques.

« Nous devons renforcer nos relations actuelles et tisser de nouveaux liens à l'étranger afin de continuer d'affermir la réputation d'Ottawa à l'échelle internationale et de demeurer concurrentiels sur le marché mondial », affirme Jim Watson. 

Sur place, M. Watson rencontrera également le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, ainsi que le maire de Pékin, Chen Jining, sans compter qu'il prévoit s'entretenir avec plusieurs médias chinois dans le but de promouvoir la capitale fédérale comme destination touristique de choix, notamment en 2018, qui marquera l'année du tourisme Canada-Chine. Le nombre de visiteurs chinois au Canada a augmenté de 170 % de 2011 à 2014.

Le 21 septembre, M. Watson se rendra à Seattle, dans l'État de Washington, où il visitera le siège social de la multinationale Amazon, accompagné de Michael Wooff, consul et premier délégué commercial au consulat général du Canada.

L'objectif de cette dernière visite est de mieux comprendre la portée et les exigences en matière d'infrastructure du campus, question d'être en mesure de proposer la meilleure offre pour attirer Amazon HQ2 à Ottawa.

Rappelons que le géant américain a annoncé la semaine dernière qu'il envisage d'établir un deuxième siège social dans une ville nord-américaine, une occasion en or dont doit profiter Ottawa, selon Jim Watson, qui rappelle que la capitale a une main-d'oeuvre bilingue et multiculturelle comptant plus de 77 000 travailleurs en télécommunications et en haute technologie.

La date limite pour les villes intéressées afin de soumettre leur candidature est le 19 octobre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer