Prévention des surdoses: une solution présentée prochainement

Le conseiller municipal Mathieu Fleury et Catherine Hacksel,... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Le conseiller municipal Mathieu Fleury et Catherine Hacksel, bénévole au centre de prévention des surdoses ont répondu aux questions des résidents du quartier.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseiller municipal de Rideau-Vanier à Ottawa, Mathieu Fleury, a bon espoir qu'il y aura du mouvement cette semaine dans le dossier du centre de prévention des surdoses, qui opère dans l'illégalité depuis plus de deux semaines dans un parc de la Basse-Ville.

«Mon équipe et moi on travaille sans arrêt. Nous avons eu des conversations avec Santé publique Ottawa, la division d'application des règlements municipaux, la police et d'autres agences», a expliqué le conseiller municipal lundi soir devant une soixantaine de citoyens du quartier visiblement exaspérés par la situation. 

M. Fleury croit qu'une solution durable au dossier pourrait être proposée d'ici la fin de la semaine.

«Chaque jour que le centre est ouvert, on ressent la pression augmenter dans la communauté. Chaque jour, on constate la friction qui se poursuit, et on continue de voir des comportements problématiques entourant le site. Nous prenons la situation très au sérieux. On veut cependant être sur une bonne fondation légale, et faire partie de la solution», a continué l'élu municipal devant les citoyens rassemblés au Centre communautaire Routhier lors de la réunion mensuelle de l'Association communautaire de la Basse-Ville.

Mais les résidents du quartier sont impatients alors que le site d'injection non autorisé pour toxicomanes a été érigé il y a plus de deux semaines dans le parc Raphael-Brunet. Ils déplorent l'inaction des autorités municipales et accusent ces dernières de se renvoyer la balle dans le dossier. Ils ont été nombreux à dénoncer qu'aucune mesure n'ait été prise ni par la Ville d'Ottawa ni par la police contre les tentes qui se sont élevées à l'angle des rues St-Patrick et Cumberland.

«Si ce site avait été érigé dans n'importe quel autre quartier, que ce soit dans Westboro ou le Glebe, il n'aurait pas duré deux jours», a lancé Lise, une résidente du secteur lors de la réunion.

«On m'a forcé hors du parc par ce groupe alors que je promenais mon chien, a pesté un autre citoyen. J'ai appelé la police, et on m'a dit de manifester de l'autre côté de la rue. J'ai répondu qu'on m'a agressé, et on n'a fait rien d'autre que de me dire de partir».

Présent sur les lieux, le policier Mitch Proteau du Service de police d'Ottawa a suggéré aux citoyens de faire part de leurs doléances au maire Jim Watson.

«C'est un dossier politique, c'est un dossier épineux, et lorsqu'une solution sera trouvée, quelle qu'elle soit, la police, nous, ferons ce qu'on nous demande de faire», a expliqué le policier Mitch Proteau, de la police d'Ottawa.

Le centre de prévention des surdoses offre des services d'injection supervisée aux toxicomanes de 18 h à 21 h, chaque jour depuis le 25 août. Catherine Hacksel, bénévole au centre, a reconnu que les responsables du site opèrent dans l'illégalité. «Il y a des gens partout dans la ville qui font des surdoses de drogue. Mais malheureusement, il y a beaucoup de sans-abri dans ce secteur de la ville qui font des surdoses, et ils n'ont aucun endroit sécuritaire où aller», a justifié Mme Hacksel.

Des citoyens ont aussi indiqué lors de la réunion avoir vu des enfants se rendre dans les tentes du centre, et ont dénoncé que le site ait été érigé à côté d'un centre communautaire, là où des enfants participent à des activités.

Le centre de prévention des surdoses a connu sa soirée la plus occupée, dimanche, avec 66 visites. Il avait accueilli en date de dimanche un total de 508 visiteurs.

Un site d'injections supervisées sanctionné doit ouvrir cet automne dans le quartier Côte-de-Sable.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer