Souper en face du Parlement

Ce fut un événement unique. Un millier de convives se sont attablés sur la rue... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce fut un événement unique. Un millier de convives se sont attablés sur la rue Wellington devant le Parlement pour un repas gastronomique quatre services préparé par une vingtaine de chefs de renom d'Ottawa et du reste du Canada.

La Tablée du Canada, une activité phare d'Ottawa 2017, a connu un immense succès, dimanche soir.

Notamment au menu du repas légendaire servi en ce 150e anniversaire de la Confédération : homard des Îles-de-la-Madeleine, carré d'agneau du Québec rôti, masala aux champignons des bois, thon blanc et crabe dormeur, tartare de gibier et carpaccio de caribou pour n'en nommer que quelques-uns.

Les mets composés que d'ingrédients canadiens étaient accompagnés de plusieurs vins.

Les convives de la Tablée du Canada ont... (Martin Roy, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Les convives de la Tablée du Canada ont passé une belle soirée.

Martin Roy, Le Droit

Le directeur général d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, caressait l'idée d'organiser un souper devant le Parlement depuis plusieurs années. Le rêve est devenu réalité.

« Encore ce soir, on va créer une page d'histoire avec probablement l'événement culinaire de l'année au Canada. Jamais personne a fait une chose d'une telle envergure », a indiqué M. Laflamme, en fin d'après-midi, dimanche.

Le souper a été agrémenté de contenu musical canadien, et le beau temps était au rendez-vous. 

L'événement s'est déroulé avec d'importantes mesures de sécurité.

Des camions-bennes et un autobus d'OC Transpo ont été utilisés pour prévenir tout attentat au véhicule bélier.

2000 $ pour 4 billets

Malgré un prix de 175 $ du couvert, avant les taxes et les frais de service, les billets mis en vente le 17 février se sont envolés plus rapidement que des petits pains chauds. Ils se sont vendus en deux secondes sur le web. 

Au moins une personne semble avoir voulu profiter de l'engouement pour faire un gain financier personnel en réclamant 2000 $ pour quatre billets sur le site de petites annonces Kijiji. 

M. Laflamme a précisé qu'un maximum de huit billets par personne pouvait être acheté, et que des mesures ont été prises avec Ticketmaster pour prévenir l'achat de billets en grande quantité par des systèmes automatisés.

« On a vu sur Kijiji qu'il y avait quelques personnes qui profitaient de la rareté et de la demande pour faire des surenchères, mais avec l'expertise de Ticketmaster on a pu prévenir de se retrouver avec des revendeurs cherchant à mettre la main sur la majorité des billets », a expliqué le directeur général d'Ottawa 2017.

Les chefs aux Bergers

La Tablée du Canada n'était pas qu'un repas servi pour le gratin. Il s'agissait aussi d'une oeuvre éducative et humanitaire. En plus des profits qui ont été versés au programme Growing Futures du Centre d'alimentation Parkdale et à la rénovation de la cuisine au Repaire jeunesse d'Ottawa, des chefs de la Tablée du Canada ont fait profiter de leurs talents certains organismes de bienfaisance locaux, samedi, dont Les Bergers de l'Espoir où un repas en formule bistronomique a été préparé plus quelque 300 clients de l'organisme.

Le chef Dominic Fortin du Bearfoot Bistro à Whistler, en Colombie-Britannique, a participé à la préparation du repas consistant en un porc à la basquaise, une blanquette de poulet, du riz et une salade d'accompagnement. « C'est toujours bien et très important d'aider les gens dans le besoin. C'est quelque chose de très valorisant », a résumé le chef, originaire de Beaupré, dans la région de Québec.

Le chef Daniel Vézina, du Laurie Raphaël, et animateur à la télévision, dirigeait l'action dans la cuisine. Les cuistots avaient deux heures pour préparer le repas, et devaient composer avec des ingrédients congelés.

Dans le cadre de la Tablée du Canada,... (Martin Roy, Le Droit) - image 3.0

Agrandir

Dans le cadre de la Tablée du Canada, une activité du 150e anniversaire de la Confédération, les chefs Melissa Craig et Daniel Vézina (photo) ont préparé avec leurs collègues Dominic Fortin et Paul Rogalski un repas pour 300 clients du refuge Les Bergers de l'Espoir à Ottawa, samedi.

Martin Roy, Le Droit

« Deux heures, c'est quelque chose. Je me sens comme dans l'émission Les Chefs ! », a-t-il réagi.

Neil Leslie, vice-président de la Fondation des Bergers de l'Espoir, était heureux de l'implication des chefs, ce qui donnait un peu de dignité aux clients du refuge d'urgence.

« Nous avons des chefs qui viennent de Calgary, Whistler et Montréal. Vraiment, ça donne une qualité de nourriture. Pour M. et Mme Tout-le-Monde, c'est normal d'aller au restaurant pour aller chercher un type de cuisine comme celui-là. Nous avons 400 bénévoles qui donnent de leur temps chaque jour pour préparer la nourriture, mais ce ne sont pas des chefs professionnels, mis à part quelques-uns. C'est donc spécial de voir cette implication des chefs », a indiqué M. Leslie.

Guy Laflamme jugeait très important d'avoir une dimension sociale dans la Tablée du Canada pour que les chefs partagent leur savoir-faire avec des organisations de la région.

« C'est très honorable de la part de ces grands chefs d'être aussi généreux », a-t-il souligné.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer