Exclusif

La Machine pourrait revenir

La présence de Kumo et de Long Ma... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

La présence de Kumo et de Long Ma dans les rues de la capitale cet été fut un grand succès. Des discussions ont présentement lieu afin de ramener ces géants dans la région dans un avenir rapproché.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Devant le succès monstre qu'elle a connu à Ottawa le mois dernier à l'occasion de sa première incursion en sol nord-américain, la troupe française La Machine pourrait fort bien être de retour avec ses créatures géantes d'acier dans les rues de la capitale d'ici quelques années, a appris Le Droit.

Des discussions ont eu lieu entre les deux parties ces dernières semaines afin de voir si l'araignée Kumo, le cheval-dragon Long Ma ou encore d'autres bestioles mécaniques de la compagnie de théâtre de rue basée dans l'Hexagone pourraient à nouveau déambuler dans les rues du centre-ville, sous les regards ébahis des petits comme des grands. Plus de 750 000 personnes ont, rappelons-le, assisté aux représentations de ce spectacle vivant plus grand que nature.

« Pour nous, ç'a été un succès sans précédent. Nous sommes en discussions avec eux à travers Tourisme Ottawa pour voir ce qui pourrait arriver. Ça ne veut pas dire que ce serait l'an prochain, mais il faut commencer à planifier et se dire : vous êtes venus, ça a été un franc succès et on aimerait que vous reveniez. On veut un rappel de La Machine. Ils ont d'autres items (outre l'araignée et le cheval-dragon) qui pourraient venir. [...] C'est trop tôt pour s'avancer sur le moment où ils pourront revenir, car il y a toute la question du financement et on ne connaît pas nécessairement leur programmation », affirme le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury.

Ce dernier souligne que la compagnie dirigée par François Delarozière a beaucoup apprécié l'accueil de la ville d'Ottawa. 

« Ce sont des francophones de Nantes et ils aiment leur relation avec le Canada, l'aspect du bilinguisme. De leur côté, il y a un enthousiasme, on a bâti un beau partenariat », ajoute l'élu. 

Le directeur général d'Ottawa 2017, Guy Laflamme, confirme lui aussi que des pourparlers ont eu lieu et se poursuivent avec l'organisation française, qui a démontré un grand intérêt pour revenir en sol ottavien dans le futur. Il tient toutefois à apporter un bémol en précisant que ce serait très prématuré de dire que l'expérience serait rééditée aussi rapidement qu'en 2018. 

« Ils se disent intéressés à revenir si on les réinvite. De note côté, on a exprimé le désir de les ramener à la suite de ce gros succès. Par contre, pour préserver la magie et le caractère unique d'un tel événement, c'est important que les dates ne soient pas trop rapprochées. Compte tenu de la préparation nécessaire et de sa complexité, ce serait peut-être plus réaliste de regarder un horizon de deux ans. Il y a aussi beaucoup de travail au préalable, avec la question du montage financier, des enjeux de logistique et des partenaires. Il faudra également voir quel groupe s'en occupera (étant donné qu'Ottawa 2017 n'existera plus). Il ne suffit pas juste de signer un contrat, mon équipe et moi avons consacré entre 500 et 1000 heures de travail à ce projet », indique-t-il. 

Guy Laflamme ajoute d'ailleurs qu'à la mi-septembre en Arizona, il participera au congrès de l'Association internationale des festivals et événements, en marge duquel il fera une présentation sur le vibrant succès de La Machine à Ottawa en compagnie de représentants de la troupe française. 

D'autres villes intéressées

Face à la large visibilité dont a bénéficié Ottawa dans les médias lors du passage de Kumi et Long Ma dans ses rues, M. Laflamme soutient que des représentants et des élus d'autres grandes villes nord-américaines et européennes sont venus visiter la capitale fédérale dans les dernières semaines dans le but de voir comment ils pourraient à leur tour attirer la troupe théâtrale dans leur coin de pays. 

« Ils sont venus nous consulter. Dans le lot, il y a de très grandes villes », dit-il, se gardant bien de dévoiler le nom des villes en question.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer