Ottawa, la ville la plus sécuritaire

Malgré la hausse du nombre de crimes violents... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

Malgré la hausse du nombre de crimes violents l'an dernier dans la capitale fédérale, la population canadienne est d'avis qu'Ottawa est la grande ville la plus sécuritaire du pays.

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la seconde année d'affilée, la capitale fédérale est perçue par la population canadienne comme la grande ville la plus sécuritaire au pays, selon un nouveau sondage réalisé par la firme Mainstreet Research.

Selon le coup de sonde, près de trois personnes sur quatre (74 %) d'un océan à l'autre considèrent qu'Ottawa est une ville très ou assez sécuritaire, tandis que 14 % des gens ont l'opinion contraire. 

La population du pays a cette opinion d'Ottawa alors que son taux de criminalité, qui est de 3492 par 100 000 habitants, s'est accru de 5 % en 2016, selon les données de Statistique Canada. L'indice de gravité de la criminalité est également en hausse.

D'après la firme de sondage, l'augmentation des mesures de sécurité entourant les divers événements présentés dans la capitale à l'occasion des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération pourrait avoir contribué à augmenter cette perception.

« Ottawa est le foyer du gouvernement fédéral et a deux universités sur son territoire. Les gens perçoivent largement Ottawa comme sécuritaire car elle est associée aux étudiants et à la bureaucratie. Les nouvelles nationales d'Ottawa peuvent parfois être mauvaises, mais il s'agit rarement de crimes ou de crimes violents », affirme le président de Mainstreet, Quito Maggi. 

Le maire Jim Watson se dit fier de voir un tel sondage parce qu'il partage le même avis, mais rappelle que la capitale a encore des défis à relever. 

« En même temps, il est nécessaire pour nous de continuer de travailler avec la communauté et la police afin d'améliorer la situation, spécifiquement au chapitre des fusillades. [...] Parce que si quelqu'un entend des coups de feu dans sa rue, il n'aura pas ce même sentiment. La perception est assez positive, mais on ne s'assoira pas sur nos lauriers. Il faut s'assurer que cette perception devienne une réalité pour toute la ville », lance-t-il. 

La capitale nationale est suivie par Charlottetown (68 %), Victoria (65 %), Moncton (64 %) et St-John's (58 %) au chapitre des villes considérées les plus sûres par les Canadiens. 

Québec fait peur

À l'autre bout du spectre, on retrouve Winnipeg, qui n'est perçue comme sécuritaire que par 37 % des répondants du sondage. Les autres villes qui inspirent moins confiance aux gens sont, dans l'ordre, Toronto, Montréal, Saskatoon et Québec. 

Il peut paraître étonnant que les Canadiens aient une telle opinion de la Vieille capitale, celle-ci ayant le second plus bas taux de criminalité au pays, mais selon la firme de sondage, l'attentat qui a fait six morts à la Grande Mosquée de Québec en janvier dernier est le principal élément pouvant avoir influencé les perceptions. À preuve, la proportion de gens qui considèrent Québec comme une ville non sécuritaire a doublé en l'espace d'un an, passant de 22 à 43 %. 

Le sondage de Mainstreet a été réalisé du 14 au 18 août par le biais d'entrevues téléphoniques auprès de 2050 personnes. La marge d'erreur est de 2,2 %, 19 fois sur 20.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer