Mesure exceptionnelle pour freiner la prolifération de dortoirs

Le conseiller Mathieu Fleury espère freiner la prolifération... (Archives, Le Droit)

Agrandir

Le conseiller Mathieu Fleury espère freiner la prolifération des dortoirs dans son quartier et ailleurs dans la ville.

Archives, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En attendant une solution permanente au nombre croissant de bâtiments vieillissants transformés en dortoirs, la Ville d'Ottawa a décidé d'adopter une mesure exceptionnelle afin de freiner leur développement.

Une révision de la zone R4 (zone résidentielle-immeubles d'appartements de faible hauteur) est en cours par les services municipaux. Un rapport est d'ailleurs attendu à l'automne, indique le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, dont le district est touché par la prolifération de dortoirs, notamment dans le quartier Côte-de-Sable.

La mesure bloque temporairement l'octroi de permis de construction pour certains projets de bâtiments. Les nouvelles constructions ne pourront contenir, par exemple, d'unités de plus de quatre chambres.

Le conseil municipal ne cible également que certains quartiers où le nombre de dortoirs est jugé le plus important, soit la Côte-de-Sable, Heron Park, Old Ottawa South, Old Ottawa East, Centretown et Overbrook.

M. Fleury précise toutefois que la décision rendue par le conseil survient un peu trop tard pour le projet controversé du 70, avenue Russell puisque la demande de permis avait été effectuée auparavant.

Le conseiller de Rideau-Vanier est conscient que cette mesure exceptionnelle pourrait venir ralentir l'octroi de permis pour des constructions qui seraient, jugées conformes, même après la révision de la zone R4. Il soutient toutefois que l'impact sur ces projets devrait être relativement mineur.

« [La mesure serait en vigueur] au maximum un an, mais ça devrait prendre moins de six mois avant qu'on ait des nouveaux règlements de zonage qui vont corriger à la source cette problématique. »

Il souligne par ailleurs que la plupart des permis de construction sont octroyés dans les premiers mois de l'année de façon à ce que les travaux débutent durant la saison estivale.

Le conseiller de Capitale, David Chernushenko, s'est prononcé vigoureusement en faveur de la proposition durant la séance du conseil municipal. Il juge essentiel pour le conseil municipal d'agir dans ce dossier afin de veiller à la qualité de vie des voisins de ces dortoirs et s'est dit heureux de voir ses collègues Mathieu Fleury et Jan Harder soumettre cette proposition.

« Je ne supporte pas ce type de résolution à la légère. Si je ne m'abuse, nous n'en avons adopté qu'une seule durant mes sept ans au conseil municipal ».

À noter que dans la même motion, les élus ottaviens ont également voté afin d'étendre la révision de la zone R4 aux zones R1 (habitations isolées), R2 (habitations à deux logements) et R3 (habitations en rangée).




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer