Les cygnes royaux retournent dans la rivière Rideau

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a participé à... (MARTIN ROY, LE DROIT)

Agrandir

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a participé à la remise en liberté des cygnes royaux, samedi, dans la rivière Rideau.

MARTIN ROY, LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Ville d'Ottawa a déroulé le tapis rouge samedi pour la traditionnelle cérémonie de remise en liberté des cygnes royaux sur la rivière Rideau.

L'événement familial qui s'est déroulé au parc Brantwood revêtait un intérêt particulier puisqu'il marquait le 50e anniversaire des cygnes royaux à Ottawa. 

En effet, en 1967, la reine Élisabeth II avait donné des cygnes au plumage blanc à la Ville d'Ottawa à l'occasion du 100e anniversaire de la Confédération.

Deux cygnes noirs et deux cygnes blancs sont retournés dans leur habitat naturel du côté du parc Brantwood, samedi, tandis que trois autres cygnes blancs ont été relâchés dans la rivière dans le secteur du parc Brewer. Ils se promènent sur la rivière, leur résidence d'été, généralement entre le pont Cummings et les environs de l'Université Carleton. 

Les cygnes au plumage blanc sont des descendants des cygnes royaux de 1967 tandis que les cygnes noirs australiens sont des descendants d'un couple de cygnes achetés par la Ville d'Ottawa en 1974.

Les palmipèdes sont hébergés au parc Safari, à Hemmingford, au Québec, durant l'hiver. 

« Ils ont des installations là-bas et ils sont vraiment bien traités. Ils ont leur nourriture, les soins dont ils ont besoin, et il y a des vétérinaires sur place qui s'occupent d'eux », a expliqué Geneviève Raymond, agente de politiques et projets à la Ville d'Ottawa.

Au fil des ans, il y a eu des recommandations pour mettre fin au programme des cygnes afin d'épargner des fonds publics. Le budget annuel est d'environ 35 000 $. Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a indiqué samedi qu'il est hors de question de se débarrasser des cygnes.

« Dieu merci, les conseils qui se sont succédé ont rejeté la recommandation. Les cygnes sont ici à Ottawa pour y rester », a lancé M. Watson.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer