Bientôt l'heure des indemnisations à Ottawa

Le maire d'Ottawa Jim Watson a rencontré les... (Étienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le maire d'Ottawa Jim Watson a rencontré les sinistrés, mardi.

Étienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crue historique en Outaouais
Crue historique en Outaouais

Tout sur la crue historique de 2017 »

Une soixantaine de personnes impatientes d'en apprendre davantage sur la suite des choses ont répondu présent mardi lors de la première rencontre publique organisée par la Ville d'Ottawa pour présenter les grandes lignes du programme d'indemnisations offert par le gouvernement aux résidents affectés par ces inondations d'une ampleur jamais vue.

Le Bureau de l'assurance du Canada, la Croix-Rouge, Santé publique Ottawa, la Direction générale des travaux publics et de l'environnement de la Ville d'Ottawa et le ministère des Affaires municipales, chargé de déployer le Programme d'aide aux sinistrés pour la reprise après une catastrophe, nouvellement lancé en 2016, étaient sur place afin de répondre aux questions des citoyens pour qui les dernières semaines ont été teintées d'angoisse.

Entre autres, les sinistrés disposeront de 120 jours pour envoyer une réclamation à la province et des visites de leurs résidences pourraient être effectuées si nécessaire. Bon nombre de biens matériels sont accessibles à une indemnisation mais ceux-ci doivent se trouver dans des pièces considérées essentielles dans la maison, par exemple un salon, la cuisine ou la salle de bain du rez-de-chaussée. Le sous-sol n'est pas considéré comme un espace essentiel.

Si le plan de match semblait satisfaire certaines personnes, d'autres, comme Marguerite McCarthy, en sont ressorties avec un sentiment de déception, car seules les résidences principales sont éligibles aux mesures d'aide. Elle n'aura pas droit à un sou pour son chalet familial situé dans Baie Constance, véritable patrimoine familial et où sa mère l'amenait durant son enfance dans les années 40. Épargné par le pire des inondations, le bâtiment a toutefois vu son puits être enseveli sous l'eau. 

« On paie les mêmes taxes que tout le monde, l'évaluation est basée sur la même chose. Si le gouvernement ne peut rien faire, la Ville devrait au moins trouver un moyen de nous aider. Il n'y a pas de doute que je sympathise beaucoup avec les gens qui ont de gros problèmes, ils doivent être la priorité, mais j'aurais apprécié que le programme soit élargi, a-t-elle dit, interpellant en vain quelques minutes plus tard le maire Jim Watson.

Rappelons que le plus récent bilan fait état de 310 propriétés affectées par les inondations sur le territoire d'Ottawa, majoritairement dans le quartier West Carleton-March, dans l'ouest de la capitale. Au total, 75 familles ont dû être relocalisées. 

Deux autres rencontres d'information étaient prévues au cours de la journée, l'une dans le secteur Cumberland et l'autre dans la Baie Constance, tandis qu'une quatrième aura lieu mercredi à 18 h 30 au centre communautaire de Constance Bay et Buckham's Bay (262, promenade Len-Purcell). 

Répit de taxes municipales pour les sinistrés à Ottawa

Face à une situation exceptionnelle, Jim Watson veut prendre une mesure exceptionnelle. Le maire d'Ottawa propose que la date limite pour le paiement des taxes municipales soit reportée au 7 décembre pour les résidents affectés par les inondations printanières historiques, dans un souci de leur procurer un répit temporaire sur le plan financier.

Les factures de taxes municipales sont d'ailleurs en préparation et doivent être envoyées aux contribuables d'ici une semaine. M. Watson indique qu'il a demandé aux conseillers Stephen Blais et Mark Taylor, qui représentent deux des trois quartiers touchés par la situation, qu'une motion en ce sens soit présentée à la séance du conseil municipal de mercredi.

Puisque le conseiller Eli El-Chantiry est personnellement touché par les événements, il a avisé la Ville qu'il se retirait de ces discussions en raison d'un conflit d'intérêts. Le personnel municipal serait chargé d'élaborer un programme de report d'impôts fonciers au cours des 30 prochains jours.

Celui-ci devrait par la suite être présenté aux élus par l'intermédiaire du Comité des finances et du développement économique pour approbation finale.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer