Jeux du Canada de 2021: Ottawa retient son souffle

Les derniers Jeux du Canada avaient eu lieu... (Archives, La Presse)

Agrandir

Les derniers Jeux du Canada avaient eu lieu à Sherbrooke en 2013.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le suspense tire à sa fin. Ottawa saura sur l'heure du dîner si elle accueillera les Jeux du Canada à l'été 2021.

Le choix du milieu hôte sera annoncé vers 12 h 30, jeudi, à Toronto. Plus précisément à la Hart House, un édifice presque centenaire situé sur le campus de l'Université de Toronto.

La ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport de l'Ontario, Eleanor McMahon, rendra le verdict devant les représentants des quatre communautés en lice. Les coprésidents du comité de mise en candidature d'Ottawa, la quadruple Olympienne Sue Holloway et l'ancien président des Sénateurs Cyril Leeder, seront sur place. Le maire Jim Watson, lui, visionnera le tout à partir du théâtre Ben Franklin où se réuniront les acteurs de la vie sportive locale.

Des intervenants de Sudbury, Waterloo et Niagara auront aussi les doigts croisés, eux qui reluquent tout autant les Jeux du Canada. Cette compétition multisports réunira plus de 4600 athlètes et entraîneurs sur une période de 17 jours.

« Je suis un peu nerveuse. Mais en même temps, je me sens comme à la fin d'une course. Nous avons tout fait pour essayer de gagner. Maintenant, c'est hors de notre contrôle », a lancé Holloway, qui a gagné deux médailles en canoë-kayak aux Jeux olympiques en 1984 à Los Angeles.

L'entrevue se déroulait mercredi matin, la veille du grand jour. Il y a quatre semaines, les membres du comité de mise en candidature d'Ottawa se trouvaient dans un autobus afin de mousser la région une dernière fois au comité d'évaluation du Conseil des Jeux du Canada.

Ces décideurs avaient visité plus tôt dans la semaine les trois autres régions candidates. Ils se sont réunis par la suite en privé dans un hôtel de Gatineau afin de prendre leur décision.

Un choix qui sera dévoilé finalement dans les prochaines heures.

« Je suis positive. Je crois que nous sommes le meilleur choix, mais je suis pas mal convaincue que les autres communautés disent la même chose, a soutenu Sue Holloway en riant.

«Je crois que notre candidature offre quelque chose de spécial. Les athlètes auraient l'occasion de participer à des Jeux du Canada dans la capitale nationale. Puis l'autre chose qui nous distingue, c'est le risque minimal que présente une finale à Ottawa. Nous avons déjà toutes les infrastructures nécessaires. Il suffit de rafraîchir certains sites.»

La facture serait de 43 millions $ pour accueillir ces Jeux, dont 14 millions serviraient à améliorer les plateaux sportifs actuels. Ce serait le cas notamment du Sportsplex de Nepean qui accueillerait les épreuves de natation et de plongeon.

Au total, ce sont 21 disciplines sportives qui se trouvent au menu de la finale 2021.

Certaines compétitions auraient lieu en sol québécois. Ottawa propose de présenter le contre-la-montre en cyclisme sur route dans le parc de la Gatineau. Les pistes de Camp Fortune ont été identifiées afin d'accueillir les courses de vélo de montagne.

Le reste des autres épreuves se déroulerait à Ottawa à l'intérieur d'un rayon de 20 kilomètres du parc Lansdowne. Le village des athlètes serait aménagé sur le campus de l'université Carleton.

Sherbrooke avait présenté la dernière finale d'été des Jeux du Canada, qui se déroulent chaque quatre ans. Le sprinter Andre De Grasse, triple médaillé aux Jeux olympiques à Rio, avait gagné l'or au 100 m en 2013.

Winnipeg est la prochaine ville qui va recevoir les plus beaux espoirs sportifs du pays, du 28 juillet au 13 août 2017. L'Île-du-Prince-Édouard, qui a été hôte de l'édition 2009, avait dégagé un surplus de 3,3 millions $.

Ce n'est pas la première fois qu'Ottawa tente de séduire le Conseil des Jeux du Canada. Elle avait soumis sa candidature pour les Jeux d'été de 2001, qui ont été finalement octroyés à London.

De l'autre côté de la rivière des Outaouais, la Ville de Gatineau avait étudié, il y a neuf ans, la possibilité de se lancer dans la course pour les Jeux de 2013.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer