Prolongement du train léger: feu vert du Comité des finances

Le projet de prolongement du réseau de train léger a reçu vendredi le feu vert... (Martin Roy, archives Le Droit)

Agrandir

Martin Roy, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le projet de prolongement du réseau de train léger a reçu vendredi le feu vert du Comité des finances et du développement économique de la Ville d'Ottawa.

Le comité a approuvé un rapport sur les recommandations concernant la mise en oeuvre de l'Étape 2 du réseau de train léger, qui verra la ligne de la Confédération, présentement en construction, être étendue jusqu'à la promenade Moodie, dans l'ouest de la ville, jusqu'au collège Algonquin, dans le sud-ouest, et jusqu'au chemin Trim, dans le secteur Orléans.

Cette deuxième étape prévoit aussi le prolongement de la ligne Trillium (O-Train) jusqu'à Bowesville et Riverside-Sud, ainsi qu'une liaison vers l'aéroport international Macdonal-Cartier depuis la station South Keys.

Le budget de l'Étape 2 du réseau de train léger, incluant le prolongement jusqu'à la promenade Moodie, reste de l'ordre de 3 milliards $, tel qu'approuvé en 2015. 

Toutefois, les prolongements jusqu'au chemin Trim et à l'aéroport d'Ottawa sont conditionnels à l'octroi d'un financement entièrement provincial et fédéral de l'ordre de 315 millions $.

Le rapport sera soumis à l'approbation du conseil municipal à sa réunion du 8 mars.

La ligne de la Confédération doit ouvrir en 2018 au coût de 2,1 milliards $. Elle comptera 13 stations sur 12,5 km, soit entre le pré Tunney le chemin Blair. 

Selon les échéanciers, le réseau prolongé du train léger vers l'est devrait entrer en service en 2021. Le réseau vers le sud devrait accueillir ses premiers passagers en 2022 et en 2023 pour le secteur Kanata.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer