Plus loin et plus cher

Jim Watson a indiqué qu'une fois le projet... (Courtoisie)

Agrandir

Jim Watson a indiqué qu'une fois le projet complété, 70 % de la population d'Ottawa demeurera à moins de 5 km du réseau.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La phase 2 du projet de train léger s'étendra plus loin et devrait coûter 600 millions $ de plus que les 3 milliards $ prévus au départ.

L'administration municipale a présenté vendredi son rapport sur la mise en oeuvre de la phase 2 du projet de train léger, qui comprend des prolongements vers l'ouest, le sud et l'est.

La Ligne de la Confédération sera prolongée vers l'est jusqu'au chemin Trim pour 2022, vers l'ouest jusqu'à la promenade Moodie pour 2023, et vers le sud-ouest jusqu'à Baseline, également pour 2023. En ce qui concerne la Ligne Trillium, elle devrait être prolongée vers le sud jusqu'au chemin Bowesville d'ici 2021 et comprendrait un lien ferroviaire de quatre kilomètres vers l'aéroport, à partir de la station South Keys.

Les fonctionnaires ont suggéré que le prolongement vers l'ouest de la ligne de la Confédération se rende jusqu'à la promenade Moodie - plutôt que d'arrêter à Bayshore - en raison du déménagement prochain de près de 10 000 employés de la Défense nationale dans les anciens bureaux de Nortel. Un garage pour l'entretien et le remisage pourrait aussi être installé à Moodie.

Les travaux de cette phase 2 causeront inévitablement des perturbations sur le réseau. Les utilisateurs de la ligne Trillium risquent d'être durement touchés. « Ce qu'on recommande, c'est une fermeture complète de l'O-Train pour environ 16 mois [...] qui commencerait vers la fin des classes en avril ou mai 2020, et la ligne prolongée ouvrirait avant que les étudiants retournent en classe en septembre 2021 », a indiqué le directeur de la planification de l'O-Train, Chris Swail. Les usagers de la ligne Trillium devront se rabattre sur l'autobus pendant ce temps.

Le maire de la capitale, Jim Watson, a indiqué qu'une fois ces trois prolongements complétés, 70 % de la population d'Ottawa demeurera à moins de cinq kilomètres du réseau. « Le train léger changera la face de notre ville et les habitudes de transport de nos résidents et aussi certainement de nos visiteurs », a déclaré le maire.

La Ville pourrait par ailleurs regrouper divers projets à cette phase 2 afin de coordonner, par exemple, l'élargissement de l'autoroute 417 entre la 416 et l'avenue Maitland ou certains travaux de réfection.

Le rapport souligne qu'en excluant le prolongement vers le chemin Trim et le lien ferroviaire vers l'aéroport, le budget « demeure à 3 milliards de dollars », tel qu'approuvé en 2015. Le budget estimé pour l'ensemble du projet, en incluant des projets regroupés, atteint 3,615 milliards $.

« La Ville a demandé aux gouvernements fédéral et provincial des contributions équivalentes aux deux tiers du financement de l'étape 2 et le financement en entier des prolongements vers le chemin Trim et l'aéroport », précise-t-on dans les faits saillants du rapport.

En juin dernier, le gouvernement de l'Ontario s'était engagé à verser un milliard de dollars à cette deuxième phase et à payer la moitié de la facture pour les immobilisations nécessaires aux prolongements vers le chemin Trim et l'aéroport.

La Ville indique poursuivre « ses pourparlers avec le gouvernement du Canada dans le but d'obtenir un engagement officiel de financement avant la publication de la demande de propositions ». La réalisation du lien ferroviaire devant relier l'aéroport à la ligne Trillium est notamment conditionnelle « au financement en entier des gouvernements provincial et fédéral ».

Le plus récent plan de match de la phase 2 sera soumis à l'approbation du comité des finances le 24 février prochain, tandis que le conseil municipal doit se prononcer le 8 mars.

Un protocole d'entente à prix fixe

La Ville d'Ottawa prévoit que 80 % des travaux de la phase 2 du projet de train léger se feront au terme d'un processus d'appel d'offres, tandis que le reste sera chapeauté par un « protocole d'entente à prix fixe » avec Rideau Transit Group (RTG). Le consortium RTG, qui construit actuellement la ligne de la Confédération dans le cadre de la première phase, serait ainsi responsable de livrer 38 véhicules Citadis additionnels, le tout à un prix inférieur au prix de la soumission effectuée pour la ligne de la Confédération. RTG obtiendra aussi d'autres responsabilités, comme l'entretien des véhicules supplémentaires et l'entretien civil des prolongements de la ligne de la Confédération et la supervision du processus d'approvisionnement et de construction. Afin de stimuler des soumissions à des prix concurrentiels, un appel d'offres de 2,5 milliards sur lequel RTG ne pourra présenter aucune soumission sera lancé pour les prolongements vers l'est et l'ouest de la ligne de la Confédération. Un autre appel d'offres de 535 millions $ concernera le prolongement de la ligne Trillium.

Du centre-ville à l'aéroport en «moins de 40 minutes»

Plus 2021 approche, plus le président et chef de la direction de l'Aéroport international d'Ottawa, Mark Laroche, est « enchanté ». 

Présent vendredi lors du dévoilement du plus récent rapport de l'administration municipale d'Ottawa sur la phase 2 du projet de train léger, M. Laroche ne cache pas qu'il est impatient de voir le réseau se rendre jusqu'à l'aérogare. « C'était notre objectif, et plus on se rapproche de l'objectif, plus je suis enchanté, a-t-il dit. C'est bon pour les passagers de l'aéroport d'avoir plusieurs modes de transport pour se rendre à l'aéroport. [...] Ce que ça va amener, c'est aussi une certitude aux gens qui veulent savoir 'dans combien  de temps je peux me rendre au centre-ville ?' et ne pas avoir à deviner l'état de la circulation. Il y a beaucoup plus de certitude avec un transport en commun avec train léger et une fréquence connue. » 

Le directeur de la planification de l'O-Train, Chris Swail, a indiqué que le trajet en train léger entre l'aéroport et la station Bayview, au centre-ville, prendra « moins de 40 minutes ».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer