Bilinguisme: une capitale modèle, selon Jim Watson

Le maire d'Ottawa Jim Watson en compagnie du... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Le maire d'Ottawa Jim Watson en compagnie du directeur général du Bureau d'Ottawa 2017, Guy Laflamme

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire Jim Watson n'en démord pas, la Ville d'Ottawa est bilingue.

Le premier magistrat de la capitale du pays croit que les francophiles seront suffisamment nombreux au sein du conseil municipal pour protéger adéquatement la langue française dans les années futures. Même l'octroi d'un statut de bilinguisme officiel n'empêcherait pas un gouvernement d'éliminer les droits des francophones, selon lui.

«Il y a de grandes parties de la province où il n'y a pas de francophones. Une autre chose c'est de respecter le pouvoir de la municipalité de déterminer son avenir. Pourquoi demander à un autre palier de gouvernement de faire notre travail ? Nous avons un règlement officiel. On a fait beaucoup de progrès. Ce n'est pas parfait, certainement de temps en temps on fait des fautes, mais on les corrige», soutient M. Watson en rencontre éditoriale avec Le Droit.

Le premier magistrat croit que sa Ville est un modèle pour les autres municipalités de l'Ontario en matière de services en français. 

Il estime qu'un grand respect existe à Ottawa entre francophones et anglophones. L'engouement pour la langue de Molière, selon M. Watson, se traduit aussi par l'ouverture de nouvelles écoles francophones parce que des familles décident d'inscrire leurs enfants en immersion.

«Je suis très fier de la politique de bilinguisme. Nous offrons tous les services dans les deux langues officielles ; les réunions du conseil, les comités, les publications, le site Web et mes discours sont dans les deux langues. Nous avons un bon caucus francophone pour la première fois et je suis président de ce comité. On a vu une réduction des plaintes contre la Ville d'Ottawa [en matière de services en français]», affirme Jim Watson.

Difficile d'attirer les francophones

Au chapitre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération, M. Watson admet qu'il est plus difficile d'attirer les touristes francophones du Québec dans la capitale - qui est souvent perçue comme une ville anglophone. D'où l'importance de collaborer avec la Ville de Gatineau.

«J'espère que le travail fait par Tourisme Outaouais dans le marché francophone et à Montréal va nous aider aussi. [...] C'est un marché très difficile, mais avec les activités à Gatineau j'espère que ça va aider la ville d'Ottawa en même temps.»

M. Watson indique que le niveau de bilinguisme est «très bon» dans le milieu hôtelier. De plus, la promotion de la culture francophone pendant les festivités n'a pas été oubliée.

Watson n'écarte pas un troisième mandat

À un peu plus d'un an des prochaines élections municipales, le maire d'Ottawa, Jim Watson, avoue être en réflexion à savoir s'il se représentera pour un troisième mandat consécutif.

« J'aime mon travail, mais c'est une décision importante pour un autre quatre ans. C'est nécessaire pour moi de penser et de parler avec mes amis et ma famille. [...] Est-ce que c'est bon pour la Ville si je continue ? Est-ce que c'est bon pour moi ? Est-ce qu'il y a d'autres possibilités ? », a confié M. Watson au Droit.

Aujourd'hui âgé de 55 ans, le premier magistrat affirme être actif et débordant d'énergie.

Il croit être en mesure de prendre une décision d'ici la fin du mois. Fort d'une carrière politique de plus de 25 ans, Jim Watson a été conseiller municipal de 1991 à 1997. Il a par la suite remporté l'élection à la mairie de l'ex-ville d'Ottawa, poste qu'il a occupé jusqu'en 2000.

M. Watson a par la suite fait le saut sur la scène provinciale et a été député libéral d'Ottawa-Ouest-Nepean de 2003 à 2010, année où il a été élu maire de la nouvelle ville d'Ottawa. À Queen's Park, il a occupé diverses responsabilités ministérielles sous le premier ministre Dalton McGuinty.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer