La Bibliothèque centrale suscite des inquiétudes

Catherine KcKenney veut entendre l'opinion des citoyens concernant... (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Catherine KcKenney veut entendre l'opinion des citoyens concernant l'emplacement de la future bibliothèque centrale.

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Certains conseillers ont des craintes face à la recommandation de la Bibliothèque publique d'Ottawa (BPO) de construire la nouvelle bibliothèque centrale à l'ouest de l'avenue Bronson.

Une soirée portes ouvertes aura lieu mercredi soir, de 18 h à 20 h, à la Place-Jean-Pigott de l'hôtel de ville d'Ottawa, afin de discuter des enjeux liés à cette nouvelle infrastructure.

« Nous voulons entendre l'opinion des citoyens face au site recommandé par Bibliothèque publique Ottawa. Je sentais que c'était important de donner la parole aux résidents pour qu'ils puissent poser leurs questions, mais aussi pour que nous ayons la chance d'entendre leurs craintes et leur perception », soutient la conseillère Catherine McKenney, qui convie les Ottaviens à la rencontre avec ses collègues Mathieu Fleury, Tobi Nussbaum, David Chernushenko et Jeff Leiper.

En décembre dernier, BPO annonçait que le comité d'évaluation avait ciblé le terrain situé au 557, rue Wellington, afin de construire le nouvel établissement de 168 millions $, parmi les 12 sites potentiels. Le projet prévoit un partenariat avec Bibliothèque et Archives Canada.

La Ville d'Ottawa et le gouvernement fédéral doivent donner leur aval avant que le projet puisse aller de l'avant. Les coûts seraient partagés entre la Ville (99 millions) et Bibliothèque et Archives Canada (69 millions), de même que l'espace dans l'édifice.

« Je n'appuie pas à 100 % le projet. La rencontre de mercredi, ce n'est pas une campagne contre, mais c'est parce qu'on a de fortes inquiétudes, nuance le conseiller du quartier Capital, David Chernushenko. Même si dans 20 ou 30 ans le site sera entouré par une population assez dense, ce n'est pas du tout le cas pour le moment. Oui, c'est accessible grâce au futur train léger, [...] mais le deuxième point important, c'est qu'on se trouve plus loin du centre-ville. »

Les élus doivent rendre leur décision le 8 février prochain. La conseillère du quartier Somerset n'écarte pas l'idée de voter contre le site du 557, rue Wellington. « Je dois voir ce qui va arriver à la succursale pour les gens de mon quartier. Je ne pense pas que je pourrais appuyer la recommandation s'il n'y a pas un engagement pour offrir un service au centre-ville », conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer