Des distributrices de seringues à Ottawa

En 2016, Santé publique Ottawa et ses partenaires... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

En 2016, Santé publique Ottawa et ses partenaires ont distribué plus de 820 000 seringues à des personnes qui s'injectent de la drogue.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cinq machines distributrices de seringues stériles et de pipes à crack pourraient être installées dans le cadre d'un projet pilote de Santé publique Ottawa (SPO). Cette mesure permettrait d'assurer une consommation plus sécuritaire et de réduire les méfaits.

L'objectif est d'offrir un service complémentaire aux services de première ligne et de donner accès au matériel en tout temps. Les emplacements n'ont pas encore été déterminés, mais quatre partenaires communautaires ont manifesté leur intérêt. 

« Présentement, il n'y a pas de service de distribution de seringues et de pipes après les heures de bureau. Pourtant, on sait que les personnes consomment à toute heure de la journée, peu importe qu'ils aient accès au service ou non, affirme Luc Cormier, infirmier autorisé du Centre de santé communautaire Côte-de-Sable. [...] Des fois, ces gens ne savent pas où prendre leur seringue et ça peut faire en sorte qu'ils seront tentés de consommer avec des seringues déjà utilisées. »

Le Centre de santé communautaire Côte-de-Sable distribue des seringues depuis plus de 15 ans et fait partie des endroits qui aimeraient participer au projet pilote.

Les distributrices seraient actionnées à l'aide de jetons ou d'une carte et fourniraient du matériel permettant d'utiliser de façon plus sécuritaire les drogues. Des machines semblables sont accessibles aux toxicomanes à Vancouver.

« Les cartes et les jetons seraient uniquement fournis aux personnes qui ont besoin de services de réduction de méfaits et qui ont établi des liens avec le Programme d'échange d'aiguilles SITE ou un fournisseur de services partenaire », explique le porte-parole de Santé publique Ottawa.

Le contrôle de la distribution des jetons permettrait aux utilisateurs de drogue d'avoir un contact avec un spécialiste qui serait en mesure de fournir des mises en garde sur la consommation.

« C'est important de se rappeler que l'accès à des seringues stériles c'est quelque chose qui existe déjà dans notre communauté. Les gens sont souvent choqués et pensent que ça va affecter leur vie. Pour le citoyen ça n'a pas vraiment d'impact, mais pour la personne qui consomme ça peut faire une grosse différence d'avoir accès à du matériel stérile », rappelle M. Cormier.

SPO est à l'étape de déterminer le prix de telles distributrices et tente de répertorier les fournisseurs possibles. 

En 2016, Santé publique Ottawa et ses partenaires ont distribué plus de 820 000 seringues à des personnes qui s'injectent de la drogue. Le Programme sur les aiguilles et les seringues propres de la Ville d'Ottawa est en vigueur depuis 1991.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer