Pas de vérification de la phase 1 du train léger

La vérification de la phase 1 du train... (Courtoisie)

Agrandir

La vérification de la phase 1 du train léger demandée par la conseillère Diane Deans n'aura pas lieu.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

La conseillère Diane Deans n'a pas obtenu l'appui de suffisamment de collègues afin de demander au Bureau du vérificateur général de la Ville d'Ottawa d'effecteur une vérification de la phase 1 du train léger.

Mme Deans a réitéré sa demande, devant ses collègues mercredi, afin d'ajouter la vérification de la phase 1 pour permettre à la Ville d'aller de l'avant avec la phase 2 en ayant « appris des leçons ». 

« Nous avons un devoir face à nos citoyens, soutient la conseillère de Gloucester-Southgate. Le public a le droit de savoir combien on paie et les détails des contrats en ce qui concerne l'achat de terrains. »

Les achats de terrains pour la phase 1 ne sont pas tous complétés à ce jour. La trésorière de la Ville, Marian Simulik, a avertit les élus que si les informations sont divulguées publiquement il y a un danger d'affaiblir la position de la municipalité lors de futures négociations.

« Les citoyens veulent savoir comment nous dépensons leur argent, ajoute la conseillère Marianne Wilkinson. Est-ce qu'on essaie de cacher des choses ou non ? [...] Si on attend la fin du projet, nous ne serons pas en mesure d'ajuster les autres phases. »

Le conseil n'a pas appuyé la motion de Mme Deans dans un vote de 18 contre six.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer