Un modèle limité de la rue Bourbon

« Ce qu'on a adopté, c'est ce qui se... (123RF)

Agrandir

« Ce qu'on a adopté, c'est ce qui se rapproche le plus du modèle de la rue Bourbon (photo) tout en étant limité », a expliqué le conseiller Mathieu Fleury.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il sera permis de consommer de l'alcool sur les trottoirs et dans les rues d'Ottawa, l'an prochain. Le conseil municipal a approuvé une nouvelle réglementation concernant les produits alcoolisés, mais le « modèle de la rue Bourbon » ne sera pas permis, comme le demandait la Zone d'amélioration commerciale (ZAC) du marché By.

« Je vois ça d'un bon oeil. C'est un équilibre entre ce que les pourvoyeurs demandaient et ce que la Ville voulait. On montre qu'on est ouvert à certains événements, mais ils seront encadrés dans des paramètres », soutient le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury.

La directrice générale de la ZAC du marché By, Jasna Jennings, demandait à la Ville de tester le modèle de la rue Bourbon dans son secteur, c'est-à-dire laisser les gens entrer et sortir des bars avec un verre à la main, comme sur la célèbre artère de La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis.

« Ce qu'on a adopté, c'est ce qui se rapproche le plus du modèle de la rue Bourbon tout en étant limité », explique M. Fleury. 

Selon lui, le modèle Bourbon pourrait fonctionner dans une rue comme Clarence, mais pas dans l'ensemble du marché By. « Par exemple, si un mineur se fait servir de l'alcool, quel licencié serait responsable dans toute la gang ? »,  illustre le conseiller.

La Ville doit conjuguer avec la multiplication des événements spéciaux et des festivals sur son territoire, ce qui amène une augmentation des demandes d'autorisation pour services des boissons alcoolisées dans les rues et sur les trottoirs.

La nouvelle réglementation permettra aux bars et aux restaurants d'agrandir leurs terrasses. De plus, l'alcool pourra être consommé dans certaines rues situées dans des zones restreintes et lors de la tenue d'événements d'envergure. 

Les changements seront mis en place à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération. Par la suite, les meilleures pratiques seront évaluées pour les années futures.

La politique municipale sur l'alcool n'a pas été révisée depuis son approbation et sa mise en oeuvre en 2004. La Direction des Services des règlements municipaux doit mettre la touche finale à la réglementation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer