Des radars photo pour la sécurité routière à Ottawa?

Le gouvernement de Kathleen Wynne doit présenter un... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Le gouvernement de Kathleen Wynne doit présenter un projet de loi afin de lutter contre la conduite dangereuse et pour protéger les écoliers, les aînés, les piétons et les cyclistes.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des radars photo pourraient être installés sous peu dans les zones scolaires et de sécurité communautaire d'Ottawa. Le gouvernement de la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, doit présenter un projet de loi afin de lutter contre la conduite dangereuse et pour protéger les écoliers, les aînés, les piétons et les cyclistes.

Ces modifications, annoncées mardi matin à l'école Elmdale d'Ottawa, donneraient des outils aux municipalités afin d'améliorer la sécurité. Par exemple, les Villes auraient le pouvoir d'utiliser la technologie de surveillance automatisée de la vitesse sur les voies municipales, en photographiant la plaque des voitures en excès de vitesse. 

« Nous devons commencer avec les endroits plus à risque. Certains secteurs seront prioritaires parce que plusieurs accidents y surviennent », soutient le maire Jim Watson, qui accueille favorablement la proposition du gouvernement provincial. 

Baisser les limites de vitesse

Le Comité des transports se penchera sur les façons d'appliquer les changements, si le projet de loi est adopté. Les mesures proposées permettraient aussi aux administrations municipales de créer des zones à plus basse limite de vitesse

 « Quarante kilomètres à l'heure serait le nouveau 50, illustre M. Watson. Si vous venez dans une ville en Ontario et qu'il n'y a pas de pancartes de limite de vitesse, ça veut dire que le maximum est 50 km/h. Si on veut réduire à 40, il faut poser des pancartes. Mais la nouvelle réglementation nous permettra de baisser la limite par défaut à 40 km/h et nous ne serons pas obligés de poser des pancartes, ce qui coûte très cher. »

La première ministre compte déposer le projet de loi d'ici les deux prochaines semaines. « Les gens veulent que les voitures ralentissent, explique Mme Wynne. Nous savons que les accidents peuvent être prévenus. [...] Trop de familles en Ontario vivent des tragédies en lien avec les accidents de voiture. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer