Santé et sécurité mieux respectées à la prison d'Ottawa

Le surpeuplement a diminué au centre de détention... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le surpeuplement a diminué au centre de détention d'Ottawa-Carleton, un plan de nettoyage approfondi a été mis en place et la qualité des soins de santé est en hausse.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La condition des détenus au centre de détention d'Ottawa-Carleton s'améliore. Le rapport d'étape sur les mesures que la province a prises pour répondre aux recommandations concernant le centre de détention du chemin Innes démontre que la santé et la sécurité du personnel et des détenus ont évolué.

À ce jour, la mise en oeuvre de 11 des 42 recommandations est terminée. Les autres doivent suivre au cours de la prochaine année.

Des mesures afin de régler les problèmes de surpeuplement ont été prises. Par exemple, les détenus qui purgent une peine de plus de 30 jours sont maintenant transférés dans un autre établissement qui répond mieux à leurs besoins.

« En février et mars 2016, le nombre moyen quotidien de détenus au Centre de détention d'Ottawa-Carleton équivalait respectivement à 106,3 % et à 106,9 % de la capacité de l'établissement. Grâce à l'adoption de multiples recommandations du Groupe d'examen, ce taux a été réduit à une moyenne quotidienne de 87 % », peut-on lire dans le rapport.

Afin d'assurer la santé et la sécurité des détenus, un plan de nettoyage approfondi a été mis en place. Celui-ci prévoit le nettoyage des espaces de vie en fournissant des produits aux personnes incarcérées. De plus, des sandales de douches ont été distribuées à tous les détenus.

Un examen approfondi des soins de santé a été réalisé au printemps dernier. Entre autres, on recommande de remédier au manque de personnel et d'améliorer l'accès des patients au personnel médical. 

La province met des efforts afin de créer des unités de santé mentale soient mises en place. Elles permettront de faciliter l'accès des détenus qui ont des troubles mentaux à des services d'évaluation, de traitement en plus d'assurer un soutien clinique afin de les préparer à leur réinsertion dans la société.

Assurer le suivi

Deux autres rapports d'étape seront publiés afin d'assurer le suivi de l'examen. 

« Nous sommes déterminés à améliorer notre système de mise en liberté sous caution. Tant ici, à Ottawa, que dans le reste de la province, nous mettons en oeuvre des initiatives qui assureront un bon équilibre entre la nécessité de prendre des décisions rapides et appropriées en matière de cautionnement et la protection de la sécurité publique », soutient le procureur général de l'Ontario, Yasir Naqvi.

L'Ontario étudie les conclusions du rapport afin de déterminer comment les appliquer dans tous les établissements correctionnels pour adultes de l'Ontario.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer