Deux tunnels pour une rivière plus propre

La ministre de l'Environnement et députée d'Ottawa-Centre, Catherine... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

La ministre de l'Environnement et députée d'Ottawa-Centre, Catherine McKenna, et le maire d'Ottawa, Jim Watson, consultent le plan des deux nouveaux tunnels.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le projet d'assainissement de la rivière des Outaouais reçoit un financement de 232 millions $ des gouvernements provincial, fédéral et municipal. Les fonds permettront de construire deux tunnels de captage des eaux usées.

Ce projet permettra de réduire la fréquence des débordements des égouts dans la rivière des Outaouais en cas de tempête. 

«Ça veut dire moins de fermetures de plages et de l'eau plus propre. Nous buvons l'eau de la rivière, mais c'est aussi une source récréative pour le canoë, le kayak et la pêche», souligne le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Après les pluies, les eaux pluviales seront traitées et déversées de manière sécuritaire dans la rivière des Outaouais. Une fois la construction terminée, en 2020, les débordements diminueront de 95%. 

«Dans une année typique, il y a environ 20 événements où on a des surverses dans la rivière. Lorsque le tunnel de stockage sera construit, il y aura environ un événement par année, explique Alain Gonthier, gestionnaires au Service d'infrastructure de la Ville d'Ottawa. On parle d'un événement parce que tout dépend de l'intensité de la crue. Il y a certaines crues pour lesquels on ne peut pas construire assez de stockage pour emmagasiner toute l'eau. Mais en temps normal l'eau sera emmagasinée dans le tunnel et quand il y aura de la capacité dans le système l'eau va s'écouler vers l'usine de traitement.»

L'Ontario et le gouvernement fédéral versent chacun une subvention de 62,09 millions $.

La Ville s'est engagée à allouer 107 millions $ au projet du Plan d'action de la rivière des Outaouais (PARO). Le fédéral avait annoncé sa part de financement en avril 2015, sous l'ancien gouvernement conservateur. Les libéraux ont tenu à réitérer leur engagement pour l'assainissement des eaux de la rivière.

«C'est un projet compliqué et dispendieux, affirme M. Watson. Nous devions nous assurer que nous avions les fonds. Nous devions signer avec le nouveau gouvernement libéral fédéral. L'attente a valu la peine, ce sera un projet bien fait et efficace.»

Le premier tunnel s'étendra d'est en ouest des plaines LeBreton au parc New Edinburgh et du nord au sud sous la rue Kent, de la rue Catherine à la Cour Suprême. Ils auront une capacité de stockage de 43 000 mètres cubes, soit l'équivalent de 18 piscines olympiques.

Au total, le PARO compte 17 projets visant à améliorer l'état de la rivière des Outaouais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer