Le Suya Spot ferme ses portes

Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau,... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau, avait plaidé pour la fermeture du controversé restaurant le mois dernier.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Suya Spot, le restaurant controversé qui a été le théâtre d'une fusillade le 25 septembre dernier, est maintenant fermé.

L'établissement situé à l'angle de l'avenue Shillington et du chemin Merivale, à Ottawa, était connu des policiers pour les activités criminelles qui s'y déroulaient.

Le Service de police d'Ottawa (SPO) y a répondu à une centaine de plaintes pour désordre public au cours des trois dernières années. Le chef de police, Charles Bordeleau, avait d'ailleurs plaidé pour la fermeture du restaurant en septembre dernier. 

Plusieurs enquêtes policières y ont été menées, entre autres pour des cas d'intoxication publique, de vente illégale d'alcool, de vol, d'usage négligent d'une arme à feu, d'agression ou encore de délits avec des armes et de la drogue.

« Nous sommes satisfaits qu'un point chaud comme celui-ci ait été fermé, affirme la chef adjointe Jill Skinner. [...] Ça lance un message clair que l'engagement de la communauté porte fruit. La police ne peut pas être présente à tous les coins de rue. Nous avons besoin de la communauté. »

La fermeture de l'établissement survient un peu plus d'une semaine après la mort d'Abdi Jama, 26 ans, qui a été la cible de plusieurs coups de feu au Suya Spot.

Dans un message qui a circulé sur les réseaux sociaux mercredi, le conseiller du quartier River, Riley Brockington, affirme être heureux du dénouement. 

La chef de police adjointe a assuré que les policiers travailleront avec la communauté afin de suivre la situation de près et éviter que le problème ne soit pas déplacé ailleurs dans la ville. « C'est souvent ce qui finit par arriver. Un autre établissement va ouvrir ailleurs. Tout est une question d'engagement de la communauté qui nous transmet les informations. Ça nous permet de prévenir et de garder l'oeil ouvert », précise Mme Skinner.

Encore des coups de feu à Ottawa

Une autre enquête est ouverte par la police d'Ottawa après que des coups de feux aient été tirés dans la capitale. 

Dans la nuit de mardi à mercredi, la rue Lepage est devenue la scène du 52e incident impliquant une arme à feu cette année à Ottawa.

Vers 2h50, des agents ont répondu à un appel concernant des coups de feu près du 1400, rue Lepage. Une balle a traversé une porte et s'est logée dans un mur.

Personne n'a été blessé.

LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer