La lutte politique reste à faire

De nombreux ardents défenseurs de la francophonie se sont rassemblés, mardi,... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De nombreux ardents défenseurs de la francophonie se sont rassemblés, mardi, afin d'appuyer les conclusions du sondage d'Ottawa bilingue. La prochaine étape consiste à rallier une majorité de conseillers afin d'aller de l'avant.

Les membres du mouvement ont déjà rencontré plusieurs élus municipaux afin de leur exposer leur initiative. À ce jour, l'organisme estime que 12 des 23 conseillers sont en faveur d'une ville officiellement bilingue.

Les conseillers Mathieu Fleury, Jeff Leiper et Catherine McKenney - qui étaient présents lors du dévoilement des résultats du sondage - sont d'avis qu'il est possible de rallier au moins 17 élus autour de la table du conseil afin d'aller de l'avant. Il s'agit du nombre clé afin d'éviter que la question ne divise, a indiqué le conseiller de Rideau-Vanier. Un défi réalisable même si le maire Jim Watson a martelé à plusieurs reprises qu'il ne voyait pas la nécessité d'un statut officiel pour le bilinguisme à Ottawa, puisque la politique actuelle est efficace à son avis. « Je ne suis pas ici pour critiquer le maire, mais il a déjà perdu le vote dans des dossiers parce que le conseil a pris position », souligne M. Fleury.

La politique de bilinguisme actuelle a été adoptée en 2001. « [C'est] notre point de départ, explique François Baril, avocat et membre du mouvement. La loi ne spécifie par les objectifs de la politique de bilinguisme ni le contenu, ni même la portée. On veut que la loi reconnaisse explicitement l'égalité du français et de l'anglais. »

Ottawa Bilingue estime que plusieurs organismes ajouteront leur voix à ceux qui appuient déjà publiquement l'initiative, comme l'Hôpital Montfort mardi et le Bureau des gouverneurs de l'Université d'Ottawa, lundi.

Ce qu'ils ont dit

La directrice de l'éduction du CEPEO, Édith Dumont,... (Archives, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

La directrice de l'éduction du CEPEO, Édith Dumont, s'est réjoui de l'ouverture d'une école francophone à North Grenville.

Archives, LeDroit

« C'est une démarche qui a beaucoup de symbolisme. Ça assure une valeur à la langue française et c'est la raison pour laquelle le CEPEO appuie haut la main cette initiative. » 

- Édith Dumont, directrice de l'éducation au Conseil des écoles publiques de l'est de l'Ontario.

«Malgré la fusion avec Ottawa, on a su... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 4.0

Agrandir

«Malgré la fusion avec Ottawa, on a su garder un esprit communautaire, c'est spécial», lance Diane Doré.

Patrick Woodbury, LeDroit

« De plus en plus de jeunes croient en l'égalité du français et de l'anglais. C'est une nécessité que la politique de la Ville reflète cette réalité. [...] Le sondage montre qu'il y a une volonté de la communauté. »

- Diane Doré, conseillère scolaire dans Vanier pour le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est

François Baril, président de l'AJEFO, et Andrée-Anne Martel,... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 5.0

Agrandir

François Baril, président de l'AJEFO, et Andrée-Anne Martel, directrice générale.

Etienne Ranger, LeDroit

« Il faut dire que ce n'est pas la loi sur les langues officielles version deux. C'est une approche qui a de la flexibilité et on pense qu'elle devrait plaire aux conseillers et aux citoyens. »

- François Baril, avocat et membre d'Ottawa Bilingue.

« C'est important de protéger les services qui sont offerts à la Ville d'Ottawa, mais aussi de dire au monde que la communauté francophone est importante dans le patrimoine d'Ottawa. »

- Jeff Leiper, conseiller municipal du quartier Kitchissippi

« Les gens que je représente supportent cette initiative. C'est encore plus important aujourd'hui en voyant le sondage qui reflète la volonté des citoyens de toute la ville. » 

- Catherine McKenney, conseillère municipale du quartier Somerset

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer