Un tunnel sous le centre-ville, la seule option du maire Watson

«Ce qui me préoccupe, c'est de voir des... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

«Ce qui me préoccupe, c'est de voir des camions passer par la 417 sans arrêter en ville pour se rendre au pont Macdonald-Cartier», affirme le conseiller Mathieu Fleury.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une nouvelle étape a été franchie dans le dossier du tunnel sous le centre-ville d'Ottawa. Le maire Jim Watson abordera le sujet avec le provincial et le fédéral en vue du financement d'une étude environnementale.

M. Watson a obtenu le feu vert du comité des transports, qui a décidé mercredi d'aller de l'avant avec l'étude de faisabilité sur l'aménagement d'une voie souterraine.

La Ville souhaite que l'étude environnementale, évaluée à près de six millions de dollars, soit financée à parts égales entre les gouvernements municipal, provincial et fédéral. Le maire Watson a participé à la réunion même s'il n'est pas membre du comité. Selon lui, le tunnel est la seule option possible pour réduire la circulation de poids lourds dans ce secteur. L'étude pourrait prendre trois ans à réaliser.

«C'est une frustration pour les maires et les conseillers depuis plusieurs décennies. Nous avons discuté souvent de la problématique des camions dans le centre-ville et c'est la première fois que nous faisons quelque chose», affirme Jim Watson.

Le tracé proposé par l'étude relierait le pont Macdonald-Cartier aux promenades Vanier et Riverside, en passant sous la Basse-Ville et la Côte-de-Sable.

Seul le conseiller Michael Qaqish s'est opposé à l'adoption de la motion, mais certains conseillers ont tout de même soulevé des inquiétudes à l'endroit du projet.

En outre, le conseiller Riley Brockington n'est pas d'avis que le tunnel est l'option à envisager. «Je sais que vous avez fait beaucoup de travail, j'ai lu le rapport, mais j'hésite à aller plus loin et de parler d'un projet de 2 milliards $ quand ce n'est peut-être pas la meilleure option», a-t-il souligné lors de la réunion.

Des péages en vue

Le maire Watson envisage de financer la future infrastructure souterraine à l'aide de postes de péage. «Nous allons avoir besoin d'une source de revenus pour aider à payer pour l'entretien du tunnel», a-t-il plaidé.

L'objectif du tunnel est de dévier la route des camions qui traversent le centre-ville quotidiennement. L'étude soumise au comité des transports révèle que près de 25 000 véhicules - voitures et camions - utiliseraient la voie souterraine.

Bien que des poids lourds, ceux transportant de la marchandise locale ou des matières dangereuses, emprunteraient toujours les rues du centre-ville, le conseiller Mathieu Fleury est confiant de l'impact positif d'un tunnel.

«C'est un problème important à l'échelle de la ville, soutient M. Fleury. [...] Il y aura toujours des livraisons locales. Ce qui me préoccupe, c'est de voir des camions passer par la 417 sans arrêter en ville pour se rendre au pont Macdonald-Cartier.»

Pas question de discuter d'un nouveau pont

La construction d'un nouveau pont interprovincial n'est pas une avenue envisageable a répété le maire d'Ottawa, Jim Watson.

Les conclusions de l'étude de faisabilité pour la construction d'un tunnel au centre-ville d'Ottawa ne font pas l'unanimité au sein des associations de résidents. Les membres de la zone d'amélioration commerciale du quartier Rideau affirment que la construction d'un pont dans l'est d'Ottawa serait l'option la plus avantageuse afin de réduire le nombre de poids lourds circulant sur l'avenue King-Edward.

«Nous avons regardé pour construire un pont pendant plusieurs années. La province n'embarque pas dans ce projet, rappelle le maire Watson. Un pont transporterait le problème du centre-ville vers Manor Park, Rockcliffe et Montfort.»

Bien que les premiers travaux de creusage pour un futur tunnel soient encore loin, le conseiller du quartier Rideau-Vanier affirme qu'il est temps d'avancer dans le dossier.

«Assez de discussions et d'études pour savoir si ce doit être un pont ou un tunnel, affirme Mathieu Fleury. Nous avons un partenariat clair avec la province pour le tunnel et nous allons de l'avant.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer