Les pipes à eau seront interdites à Ottawa

Selon les autorités de la santé publique, la... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Selon les autorités de la santé publique, la fumée secondaire des pipes à eau, communément appelées shishas, contient plusieurs substances nocives.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

L'usage des pipes à eau dans les endroits publics fermés, les terrasses de restaurants et les lieux de travail sur le territoire de la Ville d'Ottawa sera interdit à compter du 1er décembre prochain. Les sanctions pour défiance au règlement municipal seront imposées dès le 3 avril 2017.

Le conseil municipal d'Ottawa a adopté mercredi une recommandation en ce sens venant du comité des services communautaires et de protection de la ville.

Le comité a basé sa réflexion sur un rapport du bureau de Santé publique Ottawa dans lequel l'organisation a plaidé que la fumée secondaire de la pipe à eau, que ce soit du tabac ou d'autres produits à base d'herbes, contient plusieurs substances toxiques pouvant causer des maladies cardiaques ou pulmonaires.

Une motion pour reporter la date d'entrée en vigueur du règlement au 30 septembre 2017 et une autre pour accorder des permis spéciaux aux festivals pour des zones désignées ont été rejetées par une majorité d'élus à la réunion du conseil municipal.

«Il me reste encore trois ans à mon loyer. Maintenant, je devrai fermer. C'est injuste.»

Mahmoud el-Sayed
propriétaire du Bay Rock Cafe

«Ça fait quatre ans qu'on parle du dossier à Ottawa, et une consultation publique a eu lieu au cours de la dernière année. Les commerces savaient qu'on se dirigeait dans cette direction depuis un certain temps. La réalité est que le médecin en chef de Santé publique Ottawa nous a donné des preuves directes que la fumée secondaire dans les salons de shisha est nocive. Je crois que nous devons pencher du côté de la sécurité publique et de la santé publique», a expliqué le maire Watson.

Culture... et fermeture

Le conseiller municipal George Darouze et des propriétaires de salons de hookas font valoir que fumer la pipe à eau est une pratique culturelle dans certaines communautés originaires du Moyen-Orient. 

Mahmoud El-Sayed, propriétaire du Bay Rock Cafe, un «shisha lounge», croit qu'il devra fermer les portes de son commerce, situé à l'angle de la rue Bank et du chemin Hunt Club, dans le sud de la ville.

«Les gens vont dans ces endroits pour fumer. Sinon, personne n'y va», a-t-il résumé.

«Il me reste encore trois ans à mon loyer. Maintenant, je devrai fermer. C'est injuste», a-t-il pesté.

Une infraction au règlement sera passible d'une amende allant de 500$ à 100 000$.

Les gens qui veulent fumer avec la pipe à eau pourront le faire aux mêmes endroits où il est permis de fumer le tabac.

Il est interdit de fumer dans les restaurants, les lieux de travail et les lieux publics fermés à Ottawa depuis 2001. En 2012, une nouvelle règlementation interdisait de fumer sur les terrasses de restaurants, sur les propriétés municipales, comme les terrains de jeu et sportifs, ainsi que sur les lieux de festivals.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer