Lutte à l'itinérance: les clés du succès de Logement d'abord

Un artiste-peintre ottavien a tenu à témoigner sa gratitude envers la Ville... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Un artiste-peintre ottavien a tenu à témoigner sa gratitude envers la Ville d'Ottawa et toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans la lutte à l'itinérance en leur faisant cadeau d'une toile soulignant un jalon important de l'initiative Logement d'abord.

Chi Wei Lee s'est retrouvé à la rue il y a quatre ans.

Comme bon nombre d'itinérants, il a trouvé refuge à L'Armée du Salut. C'est là qu'il a rencontré des gens «qui m'ont donné une deuxième chance», a-t-il précisé lors d'un événement tenu à l'hôtel de ville mardi. 

Il s'agissait d'une célébration pour souligner les 250 premiers clients des refuges d'urgence à avoir obtenu un logis permanent grâce au programme Logement d'abord. Chi Wei Lee a dévoilé lors de l'événement son oeuvre intitulée Transitions, sur laquelle 250 clés sont peintes.

«Je veux vous remercier de m'avoir redonné l'opportunité d'apporter à nouveau ma contribution à la société», a lancé l'artiste, précisant que ces clés traduisent aussi la dignité, un certain sens de stabilité ainsi que la sécurité et la liberté. «Je crois que l'on tient souvent ces sentiments pour acquis jusqu'à ce qu'on les perde.»

L'artiste Chi Wei Lee, qui a bénéficié du... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

L'artiste Chi Wei Lee, qui a bénéficié du programme, a dévoilé mardi son oeuvre intitulée Transitions.

Courtoisie

Le tableau sera accroché à la place Jean-Pigott, à proximité de la salle du conseil municipal.

La cible initiale de Logement d'abord était de procurer un foyer à 250 clients des refuges d'urgence d'ici décembre 2016. Mardi, la Ville a annoncé que 297 personnes ont maintenant un logement permanent et abordable.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a indiqué que 148 nouveaux logements abordables ont été ou seront construits durant la période 2015-2017 en vertu du programme. Des logements existants sont aussi identifiés. D'ici 2018, la Ville espère que de 450 à 600 nouvelles options de logement abordable auront été créées.

Deirdre Freiheit, présidente et chef de la direction du centre d'aide aux itinérants Les Bergers de l'Espoir, a indiqué que plusieurs des personnes ayant trouvé un toit dans le cadre du programme ont été des clients du refuge.

«Il y a des gens dans une situation vulnérable au chapitre du logement à Ottawa, et d'autres qui risquent de perdre leur toit. C'est pourquoi nous devons tous travailler ensemble afin de nous assurer que les appuis sont là pour que les gens qui ont besoin d'un refuge d'urgence soient hébergés sur une courte période au lieu d'une longue période», a-t-elle indiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer