Accusation d'inconduite: le chef Bordeleau blanchi

Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Le chef du Service de police d'Ottawa, Charles Bordeleau, a été blanchi de toute accusation d'inconduite ou de rendement insatisfaisant relativement à une histoire d'infraction routière impliquant son beau-père.

Le chef Bordeleau avait reconnu au mois de mars, devant la Commission des services policiers d'Ottawa (CSPO), avoir appelé le Bureau des infractions provinciales en janvier pour connaître le nom du procureur dans un dossier impliquant son beau-père, Lester Thompson, ancien chef de police de Gloucester. 

M. Thompson avait reçu une contravention pour conduite imprudente à la suite d'un accident de la circulation. La contravention avait été retirée, selon le quotidien Ottawa Citizen qui avait mis au jour cette histoire. Le chef Bordeleau avait indiqué devant la CSPO qu'il n'avait pas tenté d'influencer les procédures. 

Charles Bordeleau a été disculpé à la suite d'une enquête de la Commission civile de l'Ontario sur la police (CCOP).

«La preuve indique que le chef Bordeleau ne s'est pas rendu coupable d'inconduite», a précisé la CCOP dans une déclaration transmise mercredi par la Commission des services policiers d'Ottawa. 

«Le chef Bordeleau n'a pas tenté d'utiliser sa position pour influencer le dénouement de l'affaire concernant le Code de la route ni de communiquer avec les avocats de la poursuite», a continué la CCOP.

«L'accusation (contre M. Thompson) a été retirée parce que le témoin civil ne s'est pas présenté et qu'il n'y avait pas de probabilité raisonnable d'obtenir une condamnation», a précisé la CCOP.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer