Le déneigement préoccupe les élus d'Ottawa

L'une des mesures proposées par le rapport réalisé... (Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

L'une des mesures proposées par le rapport réalisé par l'administration municipale au sujet du déneigement est jugée trop draconienne par le maire Watson.

Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Alors que le mercure a franchi la barre des 30 °C cette semaine dans la capitale, c'est le déneigement des rues qui préoccupera les membres du Comité des transports de la Ville d'Ottawa qui se réunissent mercredi.

Les élus se pencheront sur un rapport qui propose des solutions pour réduire les dépenses dans les opérations hivernales. L'une d'elles, qui verrait la quantité minimale de neige au sol requise pour le déploiement des chasse-neige dans les quartiers résidentiels passer de 7 cm à 10 cm, pourrait être rejetée lors de la séance de travail. Bien que la mesure permettrait d'économiser un million l'année prochaine, elle n'est pas bien vue par le maire d'Ottawa.

« Je crois que c'est trop draconien. J'espère que nous pourrons revoir ça à la baisse, mais que nous pourrons adopter le reste du rapport, qui a du sens », a indiqué Jim Watson, mardi.

« Sans vouloir trop critiquer le personnel de la Ville, la réalité est que les citoyens ne voulaient pas que le minimum soit élevé à 10 cm. J'espère que l'on pourra garder ça à 7 cm », a continué le maire.

Même son de cloche du côté du vice-président de l'unité locale 503 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), James Watson, un ancien opérateur de chasse-neige à Ottawa qui se dit « très préoccupé » par une réduction des normes.

« Le conseil municipal doit écouter les citoyens dans ce dossier. Les gens ne veulent pas des trajets plus lents et moins sécuritaires », a plaidé le porte-parole du syndicat qui représente les employés municipaux d'Ottawa.

Cet examen du contrôle des coûts en matière de déneigement a été mené par le Service des travaux publics de la Ville d'Ottawa et la firme KPMG. Il contient des mesures visant des économies de 3,2 millions $. 

Parmi les autres recommandations, il y a un ajustement des trajets d'épandage du sel et de déneigement ainsi qu'une modification de l'interdiction de stationner dans les rues la nuit en hiver pour que cette dernière soit en vigueur seulement lorsqu'il y a une chute de neige de 10 cm ou plus ou une précipitation prévue de 10 cm ou plus.

Le document rapporte qu'Ottawa reçoit en moyenne 223 cm de neige par année, soit plus que Calgary, Winnipeg et Montréal, entre autres.

Les décisions du Comité seront ensuite transmises au conseil municipal pour sa réunion du 13 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer