Populaire, le parc Lansdowne

Les succès des équipes sportives disputant leurs matches... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

Les succès des équipes sportives disputant leurs matches à la Place TD expliquent en partie la popularité que connaît le nouveau parc Lansdowne depuis son ouverture officielle l'an dernier.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Le parc Lansdowne à Ottawa jouit d'une popularité qui plaît aux élus d'Ottawa. Le site a accueilli environ 2,5 millions de visiteurs en 2015, les locaux commerciaux affichent un taux d'occupation de 97 % et plus de 1000 emplois y ont été créés, révèle un rapport présenté mardi devant le Comité des finances et du développement économique de la Ville d'Ottawa.

Le partenaire de la Ville d'Ottawa dans le parc Lansdowne, l'Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), a fait le point mardi sur les activités au parc en 2015 et jusqu'à présent en 2016. Les succès du Rouge et Noir de même que ceux des 67's, du Fury, de la Coupe du monde féminine de la FIFA, du Brier et du marché des fermiers ne sont pas étrangers à l'achalandage au parc Lansdowne, précisent les autorités d'OSEG. 

Les revenus au parc Lansdowne ont augmenté de 72 % en 2015 pour atteindre 43 millions $, a précisé la direction d'OSEG. Les frais d'exploitation se sont soldés par un déficit de 985 000 $, « une amélioration considérable », précise OSEG, comparativement au déficit d'opération de 11 millions $ en 2014.

Pour le président d'OSEG, Bernie Ashe, 2015 s'est avérée une année de transition puisque les chantiers de construction au parc Lansdowne sont terminés.

« Nous sommes toujours en mode démarrage, alors que de nouveaux commerces ouvrent leurs portes et que les propriétaires de condominiums continuent d'emménager », a expliqué M. Ashe devant le comité de la Ville d'Ottawa.

OSEG estime que les revenus bruts en 2017-2018 seront d'environ 50 millions $. 

Le maire satisfait

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, s'est montré ravi par les données du rapport annuel. Il a indiqué que c'était une bonne idée de redonner vie au parc Lansdowne après qu'il eut été laissé dans un état de décrépitude pendant des décennies.

« Ce fut une décision très positive pour les contribuables, pour les résidents et pour notre ville. Il y a eu beaucoup de critiques contre le plan, mais je pense que les résultats sont positifs pour tout le monde. C'est un meilleur site maintenant avec les restaurants, les magasins, les cinémas, les activités de loisirs et le sport professionnel », a raconté le maire Watson à la suite de la réunion du comité.

OSEG cherche maintenant à améliorer le nombre d'activités à l'Édifice de l'horticulture et au pavillon Aberdeen puisque le taux d'occupation de ces endroits s'élève à 54 %.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer