Le train léger part à la conquête de l'Ouest

L'étude environnementale sur le prolongement du train léger... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

L'étude environnementale sur le prolongement du train léger jusqu'à Kanata démarrera l'an prochain, a annoncé le maire Watson mercredi.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, accélère le pas pour prolonger le tracé du train léger de la station Bayshore jusqu'au secteur Kanata, dans l'ouest de la ville. Une étude environnementale échelonnée sur deux ans démarrera dès janvier prochain.

Cette annonce faite mercredi dans une station d'OC Transpo de Kanata survient une semaine après l'engagement de la province d'investir plus d'un milliard pour la phase deux du projet de train léger. On envisage maintenant de prolonger le tracé de Place d'Orléans jusqu'au chemin Trim dans l'est de la ville, vers le sud jusqu'à l'aéroport d'Ottawa, et vers l'ouest jusqu'au centre d'achats Bayshore et au Collège Algonquin.

Les fonds provinciaux serviront à payer la moitié du tronçon vers Trim, dans le secteur Orléans, et l'aéroport international Macdonald-Cartier. On compte sur le fédéral pour absorber l'autre moitié des coûts, ce qui n'est pas encore fait.

Les premiers pas

Selon le maire Watson, il faut battre le fer pendant qu'il est chaud.

Le prolongement du tracé vers l'ouest de la ville de Bayshore à Palladium s'impose, a-t-il souligné, mais «100%» du financement devra provenir de la province et du gouvernement fédéral. Rien n'est encore certain, mais le fédéral a accepté de financer la moitié du coût de cette étude environnementale, qui oscille entre 2 et 3 millions $, un premier pas vers le début des travaux de construction.

«Nous pensons que nous avons eu du succès à convaincre le fédéral et le provincial de partager 50% des coûts pour Trim et l'aéroport, et nous avons hâte de négocier avec eux au sujet du prolongement du tracé vers l'ouest.»

L'étude environnementale identifiera, entre autres, le tracé du corridor ferroviaire, les coûts et les diverses étapes du projet.

Selon M. Watson, la demande pour avoir accès au train léger est de plus en plus forte dans les communautés de l'ouest, en particulier le secteur de haute technologie à Kanata, qui est mal desservi par les autobus d'OC Transpo. Il serait important que le secteur de la haute technologie soit lié au Centre d'innovation dans les cours de Bayview, qui doit ouvrir ses portes d'ici à la fin de l'année, a-t-il insisté.

M. Watson a indiqué qu'il proposera que l'étude environnementale soit un élément prioritaire du prochain budget de 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer