Phase 2 du train léger: la capitale a fait ses devoirs, dit le maire

Les élus d'Ottawa sont convaincus que ce projet... (Courtoisie)

Agrandir

Les élus d'Ottawa sont convaincus que ce projet aura des retombées économiques importantes.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Selon le maire Jim Watson, l'annonce d'un investissement provincial de plus d'un milliard de dollars pour financer la phase 2 du train léger montre à quel point la Ville d'Ottawa a bien fait ses devoirs.

Selon lui, l'élargissement de ce projet fera en sorte qu'il y aura 10 000 voitures de moins sur les routes et moins d'autobus, ce qui permettra de diminuer la congestion routière et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

À la suite d'une rencontre récemment avec le premier ministre Justin Trudeau et ses ministres, M. Watson se dit «optimiste» que le gouvernement fédéral absorbera l'autre moitié des coûts pour prolonger le tracé jusqu'à Trim et à l'aéroport d'Ottawa. La province s'est engagée à payer l'autre moitié. Une autre réunion à ce chapitre avec les ministres fédéraux est prévue la semaine prochaine.

«Tous les échos que j'en ai, et aussi les commentaires du général Leslie étaient très encourageants. Je soupçonne que j'aurai des bonnes nouvelles de la part du gouvernement fédéral sous peu.»

L'ex-lieutenant général Andrew Leslie et député fédéral d'Ottawa-Orléans a indiqué qu'il croyait au projet et qu'il avait cette pression sur les épaules pour convaincre ses collègues fédéraux de financer l'autre moitié des coûts. «J'aime la pression», a-t-il souligné.

Le prolongement en ligne droite du tracé de la Place d'Orléans jusqu'au chemin Trim est relativement simple, a précisé le maire, mais le projet se complique un peu en allant vers l'aéroport, car il faut passer à travers de terrains appartenant à l'aéroport, mais en gros, le projet est faisable, a-t-il souligné.

Retombées économiques importantes

Quant au conseiller municipal Bob Monette qui représente Orléans, il est convaincu que ce projet aura des retombées économiques importantes.

«À chaque quatre minutes, il va y avoir un nouveau train qui va arriver. Ça va encourager la population à prendre le train léger de plus en plus et de laisser leur auto à la maison. Ça va aussi développer le côté économique de notre communauté.»

Selon lui, à chaque fois qu'une municipalité s'est dotée d'un train léger sur rail, la communauté en a profité sur le plan économique.

L'aéroport d'Ottawa sur la ligne de départ

Le pdg de l'aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa, Marc Laroche, n'attend qu'une confirmation de fonds fédéraux destinés au prolongement du tracé du projet de train léger jusqu'à l'aéroport pour se mettre à l'oeuvre.

«C'est très important pour l'aéroport. Ça va nous donner un autre mode de transport pour se rendre au centre-ville à partir de l'aéroport.»

Selon lui, ce sera capital d'être branché sur le réseau «car cela donne une belle image pour la ville et la région».

L'aéroport pourrait investir

L'aéroport investira également dans ce projet s'il voit le jour. Il faudra entre autres construire une station du train léger à l'aéroport et s'assurer qu'il y ait un lien facile pour les passagers qui débarquent de l'avion et veulent se rendre au centre-ville.

«Il y aura un point de départ à South Keys, une station à Ernst et Young, le centre des congrès, et le train arrivera au terminal, explique M. Laroche. Nous voulons intégrer la station au terminal de sorte que les gens qui débarquent aient l'option de prendre le train léger avant même de se rendre sur la rue, qu'ils aient l'option de prendre le transport en commun.»

Il compte sur le député fédéral d'Ottawa-Orléans, Andrew Leslie, pour livrer la marchandise.

«Nous avons entendu M. Leslie dire qu'il travaille bien sous pression, alors je suis certaine que le général Leslie livrera le train à temps.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer