Uber cherche l'appui des Ottaviens

Uber a lancé une campagne en ligne, mercredi,... (Olivier Jean, Archives La Presse)

Agrandir

Uber a lancé une campagne en ligne, mercredi, pour inviter ses usagers ottaviens à manifester leur appui.

Olivier Jean, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Uber demande le soutien des Ottaviens. Le service de covoiturage commercial a lancé une campagne en ligne, mercredi, pour inviter les usagers à lui manifester leur appui avant que le conseil municipal tranche sur la réglementation de cette pratique, le 13 avril prochain.

Jusqu'au jour du vote, les usagers comme les chauffeurs sont invités à signer une pétition et à partager leurs histoires et leurs anecdotes portant sur leur expérience auprès de Uber.

Mis en ligne tôt en matinée, le supportuberYOW.com comptait 138 signatures à midi. En soirée, ce nombre approchait les 9000.

«Il y aura des voix puissantes de l'autre côté du débat qui veulent faire cesser le progrès. Ils veulent anéantir les gains que nous avons réalisés en matière de transport dans les quatre dernières années. Nous ne sommes pas d'accord. Ottawa devrait se joindre aux autres villes progressistes du monde en adoptant le covoiturage et les bienfaits que cette pratique rapporte aux villes», est-il indiqué en anglais sur le site Web.

Le directeur général de Uber Canada, Ian Black, a affirmé dans un communiqué de presse vouloir «démontrer ce qu'Ottawa peut accomplir avec une réglementation progressiste et sensée» concernant le covoiturage. «C'est pourquoi nous demandons aux Ottaviens de partager leurs témoignages et d'exprimer ce que le covoiturage urbain signifie pour eux et pour la ville. Avec l'appui de nos usagers et de nos partenaires-chauffeurs, nous sommes confiants que le conseil municipal d'Ottawa prendra la bonne décision en avril et votera pour un meilleur Ottawa.»

Uber est présent dans la capitale depuis octobre 2014.

En janvier dernier, Edmonton est devenue la première ville canadienne à modifier sa législation afin de permettre aux taxis et aux entreprises comme Uber de partager la route.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer