Les radars photo vivement débattus dans la capitale

Le maire Watson juge pertinent d'étudier la question... (Archives La Presse)

Agrandir

Le maire Watson juge pertinent d'étudier la question davantage avant de demander à la province l'autorisation d'utiliser des radars photo dans certaines rues résidentielles.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour réduire les excès de vitesse dans les petites rues de la Ville d'Ottawa, les radars photo pourraient s'avérer une solution intéressante a fait valoir mercredi un conseiller municipal, mais le maire Jim Watson est loin d'en être convaincu.

Selon ce dernier, cette technologie peut devenir une source de revenus injustifiée, alors que ce n'est pas là le but premier des radars photo.

L'utilisation de cette technologie pour identifier les gens qui font de la vitesse soulève des passions dans un sens et dans l'autre, a rappelé le maire. À un point tel qu'il juge pertinent d'étudier la question davantage devant un comité des élus avant de demander à la province l'autorisation d'utiliser ces radars photo dans certaines rues résidentielles.

Sans la présenter comme une solution parfaite, le conseiller Riley Brockington avait fait valoir auprès de ses collègues que cette technologie offrait une option de plus pour forcer les automobilistes à ralentir. Pour lui, la situation est tellement grave qu'elle est devenue «chronique». Il a rappelé que le chef de police Charles Bordeleau s'était donné comme priorité de voir aux excès de vitesse.

Or, M. Watson s'est rallié à plusieurs conseillers qui jugent que l'on a mis la charrue devant les boeufs. Pour lui, cela n'avait aucun sens de saisir le conseil municipal d'une motion sur les radars photo sans que le comité des transports n'ait d'abord étudié la question. Les membres du public pourront se faire entendre devant ce comité, alors qu'ils n'ont pas le droit de le faire lors d'une réunion du conseil municipal.

«Il faudrait que l'on décide si on veut procéder avant de faire une demande à la province», a ajouté à son tour la conseillère Diane Deans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer