Changement dans la continuité à la direction générale d'Ottawa

Le nouveau dg de la Ville d'Ottawa, Steve... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le nouveau dg de la Ville d'Ottawa, Steve Kanellakos, aux côtés du maire Jim Watson

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir épluché une cinquantaine de curriculum vitae provenant d'un peu partout au Canada, la Ville d'Ottawa a confié les rênes de son administration municipale à un visage familier.

Steve Kanellakos, un proche de l'actuel directeur général Kent Kirkpatrick, remplacera ce dernier au début du mois de mai. M. Kirkpatrick devra d'abord accepter une prolongation de contrat d'un mois. Il doit normalement quitter ses fonctions ce printemps pour des raisons de santé.

M. Kanellakos a commencé sa carrière au sein des services policiers de Gloucester, dans les années 1980. Il a été membre de l'équipe de haute direction de la Ville d'Ottawa de 2000 à 2015, avant d'accepter le poste de directeur général de Vaughan, près de Toronto.

Plusieurs élus avaient exprimé le souhait d'embaucher un directeur général provenant de l'externe. Le maire Jim Watson croit avoir obtenu le «meilleur des deux mondes».

«Steve est à la fois un candidat de l'interne et de l'externe, s'est réjoui le maire. Il répondra rapidement à nos exigences, mais il amène aussi une perspective différente.»

Des difficultés en français

M. Kanellakos, qui a été incapable de répondre aux questions des journalistes en français, promet de rafraîchir ses connaissances de la langue de Molière. «C'est important pour moi et c'est important pour la ville, a-t-il d'abord répondu en français, avant de passer à l'anglais. J'ai pris un engagement envers le maire et le conseil municipal de m'inscrire immédiatement à des cours de français.»

Steve Kanellakos a expliqué avoir satisfait il y a six ans aux exigences linguistiques requises par la Politique de bilinguisme. «Je n'ai pas beaucoup pratiqué dans les dernières années», a-t-il admis.

La politique est pourtant claire: le bilinguisme est requis pour «tous les postes des groupes de gestion supérieure et de haute direction».

Le travail de M. Kanellakos consistera d'abord et avant tout à épauler les élus dans leur recherche de l'atteinte de l'équilibre budgétaire.

«Il a de l'expérience en la matière et il a eu du succès dans le passé», dit la conseillère du quartier Somerset, Catherine McKenney, qui a d'ailleurs travaillé sous les ordres de M. Kanellakos par le passé.

«Si la structure devait changer et que des gens devaient perdre leur emploi, il était prêt à le faire. Mais il était juste avec ses employés», se souvient-elle. À son arrivée en poste, M. Kanellakos devra aussi rapidement procéder à des nominations afin de pourvoir aux nombreux postes vacants dans l'administration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer