LeBreton Ré-Imaginé estime se démarquer

Le président du promoteur Devcore, Jean-Pierre Poulin, croit... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le président du promoteur Devcore, Jean-Pierre Poulin, croit que RendezVous LeBreton vise beaucoup trop haut.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Moins de condos et plus d'espaces ouverts au public. Le consortium DCDLS croit avoir rassemblé les ingrédients gagnants pour se démarquer clairement de son concurrent RendezVous LeBreton en vue du réaménagement des plaines LeBreton.

Selon Ritchard Brisbin, l'architecte principal du groupe DCDLS (Devcore, Canderel, André Desmarais, Guy Laliberté, Bill Sinclair), le projet rival du propriétaire des Sénateurs Eugene Melnyk mise à l'excès sur la construction d'habitations pour donner du souffle à ce secteur.

Bien que les deux consortiums se targuent de faire la part belle aux espaces publics, leur approche est complètement différente, tranche M. Brisbin, de la firme ottavienne BBB Architects.

Tant Ré-Imaginé LeBreton (DCDLS) que IllumiNATION du groupe d'Eugène Melnyk comptent dédier 50% du terrain à exploiter à des espaces à partager. Mais la comparaison s'arrête là, selon lui.

Il estime que les espaces publics adjacents aux tours à condos, par exemple, ne sont pas réellement agréables à fréquenter. Cela aura pour effet de décourager la population de la région à s'approprier entièrement les plaines LeBreton si le projet piloté par M. Melnyk est choisi.

«S'il y a une tour d'un côté et une autre de l'autre, est-ce que tu auras envie de te balader et de t'arrêter pour flâner? Non. C'est de l'espace public, mais ce n'est pas du domaine public», distingue M. Brisbin.

IllumiNATION mise sur l'accessibilité

Le groupe RendezVous LeBreton croit pour sa part avoir réussi à proposer un développement qui sera facilement accessible à la population et aux résidents des quartiers adjacents, parce qu'il intègre complètement le train léger, notamment. En recouvrant les futures stations Bayview, Pimisi et les rails qui les relient, on a réussi à éliminer cette «barrière», affirme le groupe dans un échange de courriels.

Renée Daoust, l'architecte et urbaniste qui a travaillé sur le projet RendezVous LeBreton, dit avoir fait ses preuves en matière d'aménagement urbain.

Elle assure que la création d'espaces publics conviviaux et distinctifs est au coeur du plan d'aménagement proposé.

RendezVous LeBreton se félicite aussi d'avoir créé un partenariat avec un organisme sans but lucratif spécialisé dans le logement abordable, Centretown Citizens Ottawa Corporation. «Ils sont un important partenaire alors que nous nous sommes engagés à allouer 25% des unités au logement abordable», souligne un porte-parole.

Le projet IllumiNATION projette de construire quelque 4400 unités de logement. DCDLS se limite à 2500 et mise davantage sur la diversité avec des musées et d'autres attractions touristiques.

Le président du promoteur Devcore, Jean-Pierre Poulin, croit que RendezVous LeBreton vise beaucoup trop haut.

À son avis, le marché de l'immobilier d'Ottawa sera incapable d'absorber l'afflux d'autant de logements. «Le marché n'est pas là, laisse tomber M. Poulin. Avec ses 4000 condos, M. Melnyk en a pour 30 ans.»

M. Brisbin souligne par ailleurs que la Commission de la capitale nationale (CCN) a indiqué noir sur blanc dans son appel d'offres sa préférence pour de l'ensemble non résidentiel.

Le développement des plaines LeBreton doit se faire autour «d'usages surtout non résidentiels qui sont axés sur l'animation, comme des musées, des galeries, des attractions spéciales, des établissements de tourisme d'accueil et des locaux à bureaux», écrit la CCN dans son appel d'offres.

Dans la phase un, DCDLS a préféré mettre l'accent sur le marché plus dynamique des résidences pour personnes âgées, avec la construction de quelque 400 appartements. Il s'agit du double du nombre de condominiums qui seraient érigés durant cette même phase.

Les croquis de RendezVous LeBreton seront exposés

Le projet IllumiNATION LeBreton... (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Le projet IllumiNATION LeBreton

Courtoisie

Le consortium RendezVouz LeBreton encourage la population de la grande région de la capitale fédérale à se renseigner au sujet de son projet de réaménagement des plaines LeBreton.

Jusqu'à lundi, les dessins et croquis seront installés au centre Canadian Tire. Les partisans des Sénateurs pourront y jeter un coup d'oeil dans la section 203 lors des trois prochains matches à l'horaire.

Des membres de l'équipe derrière la proposition IllumiNATION LeBreton seront aussi sur place pour répondre aux questions des curieux.

«Nous espérons pouvoir donner à tout le monde à Ottawa et à Gatineau l'occasion de découvrir notre vision pour faire d'Ottawa une capitale encore plus vibrante», souligne le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk.

Les visites de l'exposition en journée se feront de 10h à 15h. Le stationnement est offert gratuitement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer