Tours jumelles à Ottawa : nouvelles négociations en cours

Alors que le nombre de condos vides atteint des sommets historiques à Ottawa,... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que le nombre de condos vides atteint des sommets historiques à Ottawa, les élus auront à s'exprimer sur deux importants projets de tours à logements au centre-ville, la semaine prochaine.

Le Comité de l'urbanisme devra décider s'il approuve des changements de zonage pour permettre la construction de trois tours à condos et d'un hôtel.

Un des projets prévoit l'érection de deux immeubles de 25 étages sur la rue Chapel, au coin de la rue Rideau.

Les édifices abriteraient 586 logements en plus de locaux commerciaux au rez-de-chaussée et au premier étage.

Les résidents du quartier s'étaient vivement opposés aux premières versions du projet. La hauteur des tours a donc été réduite de 32 et 27 étages à 25 étages chacune et le stationnement sera souterrain. L'entrepreneur, Trinity Development Group, s'est aussi engagé à verser 1,8 million $ à la Ville pour qu'elle aménage quelque 600 mètres carrés d'espace public, a confirmé le conseiller du quartier, Mathieu Fleury. Actuellement, le zonage permet seulement des constructions de six étages.

Un deuxième projet est situé à l'autre bout du centre-ville, sur la rue Bay, au coin de la rue Sparks.

La firme Morguard propose de démolir l'hôtel de 17 étages et un immeuble d'appartements de trois étages. Ils seraient remplacés par une tour d'habitation de 23 étages et un hôtel de 27 étages. Là encore, un changement de zonage est requis en regard à la hauteur des édifices.

Dans le rapport qui sera étudié par le Comité d'urbanisme, la conseillère Catherine McKenney s'inquiète de certains aspects du projet, comme le peu d'espace vert prévu.

«Plus d'arbres devraient être plantés sur le site», souhaite-t-elle.

Selon les plus récentes données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), Ottawa compte déjà plus de 614 condos neufs qui n'ont pas trouvé preneur.

«C'est le plus grand nombre que nous avons observé depuis fort longtemps», estime une analyste de la SCHL, Anne-Marie Shaker. Le marché de la revente est aussi paralysé et les prix ont chuté de 1,5% par rapport à l'an dernier.

À tous ces condos vides et achevés viendront bientôt s'ajouter quelque 1500 unités en cours de construction, dont la vaste majorité seront complétés avant la fin de l'année, dit Mme Chaker.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer