Des projets pour Ottawa en 2016

De nouveaux arbres, lampadaires et un espace vert... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

De nouveaux arbres, lampadaires et un espace vert sont prévus autour du bâtiment du marché.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les conseillers de la Ville d'Ottawa ont une longue liste d'épicerie pour l'année 2016 en commençant par le prolongement du train léger à l'est et au sud de la ville, la revitalisation du marché By et un projet de choix sur un site prisé des plaines LeBreton.

Pour le conseiller d'Orléans Bob Monette, il importe à tout prix d'avoir un engagement ferme pour prolonger le tracé du train léger jusqu'au chemin Trim, histoire de mieux desservir l'est de la ville.

Des discussions approfondies à ce sujet doivent avoir lieu au courant de l'année entre la ville, le gouvernement ontarien et le fédéral.

Ce dernier a promis une aide de 1 milliard $ pour parachever cette phase 2 du train léger, évaluée à plus de 3 milliards $.

La Ville souhaite prolonger la ligne de la Confédération, actuellement en construction, pour ajouter 30 km de rails et 19 nouvelles stations au réseau ferroviaire vers l'est, l'ouest et le sud.

Bob Monette souhaite aussi concrétiser le projet de tours de bureaux de la compagnie Brigil, un projet prometteur qui pourrait attirer des ministères fédéraux ou entreprises du secteur privé.

Dans le secteur Vanier, le conseiller Mathieu Fleury aimerait voir l'aboutissement de plusieurs dossiers: la Cour des Arts et la Galerie d'art d'Ottawa et, surtout, le projet de la Nouvelle Scène, qui tarde à ouvrir ses portes à cause de retards dans les travaux.

Autre priorité: faire construire des logements pour les 500 sans-abri de la ville. Il s'agirait de petits appartements où des services sociaux seraient offerts 24 heures par jour.

Rafraîchir le marché By

Aux yeux de Mathieu Fleury, il est aussi important de donner une cure de jeunesse au marché By à la veille des célébrations du 150anniversaire du Canada, en 2017, alors que plus de quatre millions de visiteurs sont attendus.

Il souhaite rendre plus accueillant le deuxième site touristique en importance à Ottawa, après la colline parlementaire. Il est prévu notamment de créer une petite place autour du bâtiment du marché: nouveaux arbres, lampadaires, espace vert, etc. Les travaux doivent commencer en 2016.

Le projet suscite d'ailleurs l'enthousiasme du conseiller de Rideau-Rockcliffe, Tobi Nussbaum. «Le marché By devrait être un joyau de la capitale», s'est-il exprimé.

Il croit important de faire de la capitale une ville vibrante et dynamique à l'approche des fêtes du 150e. Il est toutefois déçu au sujet de l'aventure qui devait aboutir à un projet illustre sur les plaines LeBreton. Or, la ville se retrouve avec deux projets d'amphithéâtre, ce qui est loin d'être inspirant, dit-il. La teneur de ces deux projets sera dévoilée à la fin du mois de janvier.

La Ville d'Ottawa se dotera-t-elle d'un statut de ville officiellement bilingue en 2016?

«Honnêtement, je ne sais pas s'il y a des votes autour de la table du conseil», résume M. Nussbaum. Il se dit déçu de cette attitude à l'approche des fêtes du 150e. «On a l'occasion au moment de cet anniversaire de faire quelque chose d'important.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer