Déneigement: encore du travail à faire

Une équipe de déneigement au travail sur la... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Une équipe de déneigement au travail sur la rue Main, à Ottawa

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plusieurs ont dû prendre leur mal en patience le 29 décembre, première tempête de neige de la saison dans la région d'Ottawa. Une tombée de 25 cm à 35 cm en l'espace de 14 à 15 heures, la ville en était presque paralysée. Aujourd'hui, sept jours plus tard, les routes et les trottoirs ont été déneigés, pour la plupart, mais il reste encore du travail à faire.

Autant de neige en peu de temps, voilà ce qui explique la lenteur des travaux, a précisé le gestionnaire des routes de la Ville d'Ottawa, Luc Gagné.

Les chenillettes passaient difficilement sur les trottoirs. Elles ont dû être remplacées par des souffleuses. Autre difficulté: les compagnies de déneigement privées qui nettoyaient les entrées de cour et déversaient la neige sur les boulevards et les trottoirs.

«C'est difficile de déneiger les trottoirs lorsqu'il y a de grosses piles de neige», a signifié M. Gagné.

Selon lui, les travaux de construction liés au projet de train léger ont également ralenti les opérations de déneigement.

Pour sa part, le conseiller Bob Monette du quartier Orléans, signale qu'il y a eu des plaintes des citoyens à cet effet mais qu'il était primordial de déneiger les rues principales en premier.

Étant donné que la neige était épaisse et qu'elle s'accumulait rapidement, «il fallait aller deux ou trois fois sur les routes principales», a-t-il signalé. Ensuite, on pensait aux routes secondaires et aux quartiers résidentiels.

Canal Rideau fermé

Bien que le froid soit au rendez-vous depuis deux jours, le canal Rideau demeure fermé.

Il faut plusieurs journées consécutives de temps froid variant entre -15 et -20°C et surtout des nuits froides pour avoir une couche de glace de 30 cm de profondeur.

C'est là un minimum pour pouvoir ouvrir le canal Rideau, a précisé une porte-parole de la Commission de la capitale nationale, Jasmine Leduc. Typiquement, le canal Rideau ouvre en janvier. L'an dernier, temps de grand froid, les gens patinaient sur le canal dès le 10 janvier.

La saison s'était étendue sur une période de 59 jours. Mais il y a eu aussi des hivers plus doux où la saison de patinage sur le canal n'a démarré que le 2 février en 2002, un record de tous les temps. En 2007, les patineurs ont dû attendre jusqu'au 27 janvier et jusqu'au 25 janvier en 2008.

En raison des températures clémentes de l'automne et du début de l'hiver, il est trop tôt pour avancer une date d'ouverture du canal en 2016, a précisé Mme Leduc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer