Le v.g. d'Ottawa donne A- au conseil municipal

Le conseil municipal a accepté l'ensemble des recommandations... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le conseil municipal a accepté l'ensemble des recommandations proposées par le vérificateur général de la Ville d'Ottawa, Ken Hughes.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Huguette Young
Le Droit

La Ville d'Ottawa devrait peaufiner sa stratégie sur les technologies de l'information, diminuer le temps d'attente au bout du fil lorsqu'on signale le 3-1-1 et améliorer son cadre de gestion pour resserrer les coûts et réaliser des économies.

Il n'était pas nécessaire, par exemple, d'asphalter la chaussée du pont Mackenzie-King au complet, une opération qui a coûté 1,2 million $ aux contribuables.

Telles sont les conclusions du vérificateur général de la ville, Ken Hughes, qui a relevé de nombreuses lacunes au chapitre des politiques, des pratiques et des budgets de la Ville d'Ottawa. Malgré cela, il donne une note de A- au conseil de ville qui a accepté l'ensemble des recommandations proposées.

Dans son rapport annuel déposé jeudi, M. Hughes a relevé des lacunes dans plusieurs secteurs prioritaires où des économies auraient pu être réalisées. Il a rappelé que la chaussée du pont MacKenzie-King se détériore rapidement mais la Ville aurait pu se contenter de réparer des tronçons de route au lieu de refaire la chaussée de fond en comble.

Technologies de l'information

Autre lacune: dans le secteur des technologies de l'information, les décisions importantes sont trop souvent laissées à des employés qui n'ont pas de connaissances spécialisées dans ce domaine. Puisqu'on ne porte pas suffisamment attention à la gestion du risque, cela pourrait entraîner des «investissements considérables» au cours des prochaines années, a fait valoir M. Hughes.

Pour ce qui est du service des infrastructures, la Ville aurait intérêt à demander des soumissions de trois fournisseurs, à faire diminuer les tarifs des consultants de 10% et à recourir davantage aux inspecteurs de la Ville. De façon générale, elle pourrait également payer ses comptes plus rapidement, ce qui éviterait des frais de retard. Le centre de service à la clientèle 3-1-1, qui reçoit 500 000 appels de tout genre par année, pourrait répondre plus rapidement aux appels, a signalé M. Hughes.

En moyenne, il faut attendre 120 secondes avant d'entendre une voix au bout du fil. C'est le cas dans 80% des appels. Le temps d'attente est d'environ huit minutes pour une personne sur cinq. La Ville d'Ottawa pourrait faire mieux, a déclaré le vérificateur général. À Toronto, par exemple, le temps d'attente est de 75 secondes. Le volume de courriels transmis à 3-1-1 est beaucoup moins élevé mais le temps d'attente peut être de quatre à cinq jours, un délai inacceptable, a fait valoir M. Hughes.

Quant aux opérations hivernales, M. Hughes propose de resserrer les activités, car 25% des heures travaillées étaient consacrées à des tâches non prioritaires au lieu de miser sur le déneigement et l'épandage de sel.

Le projet de train léger sous la loupe du v.g.

La Ville d'Ottawa devrait peaufiner sa... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Le vérificateur général de la Ville d'Ottawa, Ken Hughes, passera le projet de train léger au peigne fin l'an prochain.

Mieux vaut prévenir les mauvais coups avant qu'il ne soit trop tard, a-t-il justifié jeudi devant les élus municipaux. «Je veux voir la facture pour la phase 1 du projet avant qu'on se lance dans la phase 2», a-t-il déclaré.

Entre autres, M. Hughes veut voir si le cadre de gestion proposé est crédible, et minimiser les risques avant que des problèmes ne surgissent. À cette fin, il décortiquera des projets de train léger semblables. Selon lui, il est important de faire part de son analyse aux gestionnaires du projet de train léger d'Ottawa au fur et à mesure que les travaux avancent et de corriger le tir s'il y a lieu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer