À la recherche du «facteur wow»

L'édifice à condominiums de 12 étages «distinctif» proposé... (Courtoisie)

Agrandir

L'édifice à condominiums de 12 étages «distinctif» proposé à l'intersection de la rue Wellington et de la promenade Island Park.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Apparemment, tout est permis en matière d'urbanisme à la Ville d'Ottawa, du moment qu'un immeuble possède un «facteur wow».

Le comité d'urbanisme a tenu des discussions frôlant le ridicule mardi à propos de la construction d'un édifice à condominiums de 12 étages «distinctif» à l'intersection de la rue Wellington et de la promenade Island Park.

Le projet, proposé initialement en 2013 par Mizrahi Developments, avait été refusé par le conseil municipal, en vertu des règles d'urbanisme établies. La hauteur d'un bâtiment est limitée à neuf étages à cet endroit.

Le promoteur a toutefois décidé de porter la décision en appel devant la Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO). Le tribunal administratif lui a donné raison en mai dernier à condition que les étages supérieurs soient composés d'un élément architectural «distinctif». Dans sa décision, la CAMO a signalé que la structure devait «se démarquer par son design», notamment avec la présence «d'un élément wow». Mizrahi Developments a donc changé la conception de son projet en ajoutant un toit et une tour en cuivre, à l'instar des édifices du parlement.

«On s'en va où avec cela? a remis en question le conseiller de Kanata Sud, Allan Hubley. Comment peut-on définir un 'élément wow'?»

«Nous ne sommes pas une usine à wow», a à son tour lancé Rick Chiarelli, conseiller municipal dans le quartier collège.

Les urbanistes de la ville ont tenté de calmer le jeu en signalant que ce critère, déterminé par la CAMO, n'allait pas créer un précédent.

Malgré le flou inhérent à un «élément wow», les fonctionnaires ont soutenu que le toit cuivré proposé apportait un aspect distinctif au nouvel édifice. Néanmoins, ces derniers se sont encore une fois opposés au projet. À leur avis, le site est inapproprié pour un immeuble de 12 étages.

Au bout du compte, huit des 10 membres du comité d'urbanisme ont appuyé le projet. Seuls l'échevin local, Jeff Leiper, ainsi que son homologue dans Rideau-Rockcliffe, Tobi Nussbaum, se sont opposés au moment du vote. Le conseil municipal doit donner sa bénédiction finale au projet aujourd'hui, mercredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer