Un répit pour le stationnement l'hiver à Ottawa

Le comité des transports d'Ottawa a donné son aval mercredi matin à de... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le comité des transports d'Ottawa a donné son aval mercredi matin à de nouvelles mesures afin de faciliter le déneigement lors des soirs de tempête.

En tête de liste, les résidents obligés de déplacer leur véhicule - habituellement stationné dans une rue de la ville - lors d'une chute de neige importante pourront désormais utiliser gratuitement l'un des cinq garages municipaux pendant la nuit lorsqu'une telle bordée est annoncée par Environnement Canada.

«Nous croyons qu'il s'agit d'une bonne solution de rechange pour les personnes qui ont peu d'options, a commenté Kevin Wylie, directeur général du Service des travaux publics. Possiblement que certains centres d'achats couverts, comme la Place d'Orléans ou Bayshore, pourraient également accueillir des véhicules.»

Entre le 15 novembre et le 1er avril de chaque année, il est strictement interdit de stationner dans la rue pendant la nuit quand au moins 7 cm de neige tombent au sol. Les propriétaires de véhicules n'ayant pas de permis municipal doivent donc s'assurer de retirer leur véhicule de la voie publique la nuit, entre 1h et 7h, pour faciliter les efforts de déblaiement. La folle course pour trouver un stationnement pour la durée de la nuit s'entame.

«C'est un problème qui perdure depuis des années», a soutenu Keith Egli, président du comité des transports.

Outre cette nouvelle mesure, la Ville d'Ottawa modifiera le coût de ses permis de stationnement mensuel. À l'été, les détenteurs de permis devront débourser 30 $ au lieu de 59 $ alors qu'à l'hiver, le montant bondit à 140 $. Le permis annuel demeure à 648 $, mais pourra être payé en quatre versements.

«Je comprends mal cette disparité dans les coûts, s'inquiète Diane Deans, conseillère municipale de Gloucester-Southgate. Il s'agit aussi de tout un bond à l'hiver considérant que les gens n'ont pas nécessairement cet argent dans leur budget.»

M. Wylie a signalé que les recettes générées par ces permis contribuent essentiellement aux efforts de déneigement et non pour renflouer les coffres de la Ville.

«Les citoyens pourront aussi stationner gratuitement dorénavant», a-t-il rappelé.

Par ailleurs, l'amende donnée aux automobilistes ne respectant pas l'interdiction de stationner grimpera de 85 $ à 95 $. Des véhicules encombrant les efforts de déneigement pourraient aussi être déplacés dans une rue déjà dégagée. Les citoyens cherchant leur voiture pourront appeler au service 3-1-1 de la Ville pour la retrouver. En plus de l'amende municipale, les fautifs devront payer les coûts du remorquage.

Autre nouveauté, la Ville pourrait ne pas annoncer une interdiction de stationnement si jamais une tempête doit durer quelques jours et que les travaux de déneigement ne peuvent ainsi être effectués. «Cela devrait réduire le niveau de frustration des citoyens», estime M. Wylie.

Le conseil municipal doit accepter les nouvelles mesures mercredi prochain pour officialiser les changements. Les changements entreraient en vigueur le 15 novembre prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer