Saga des taxis: les négos reprendront bientôt

Le syndicat des chauffeurs de taxi de l'aéroport et leur employeur, Coventry... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le syndicat des chauffeurs de taxi de l'aéroport et leur employeur, Coventry Connections, retourneront sous peu à la table de négociation, a annoncé le maire d'Ottawa mercredi.

La nouvelle est tombée en début d'après-midi à la suite d'une rencontre qu'a tenu Jim Watson avec les dirigeants de l'industrie du taxi. 

«La Ville d'Ottawa ne peut intervenir directement dans ce conflit de travail. Nous avons toutefois dit que nous ferions de notre mieux pour faciliter la reprise des discussions puisqu'il ne peut y avoir réconciliation sans un dialogue. [...] Je suis heureux de vous informer que Coventry Connections et le syndicat ont accepté de reprendre les pourparlers à la table de négociations.»

Les manifestants ont une dent contre leur répartiteur après que celui-ci ait négocié une nouvelle entente avec les dirigeants de l'aéroport pour hausser les redevances. Le pacte ferait en sorte que la somme versée pour chaque transport de client plus que doublerait, passant d'environ 2$ à près de 5$.

Devant le refus des chauffeurs de taxi de refiler la facture à leurs clients - une hausse d'environ 1000$ par mois, selon eux -, Conventry Connections empêche quelque 275 membres de la section locale 1668 du syndicat Unifor de desservir la clientèle de l'aéroport depuis le 11 août dernier.

Par ailleurs, le cabinet de consultants KPMG mènera l'examen approfondi de la réglementation de l'industrie du taxi commandé par la municipalité. Leur rapport est attendu avant la fin de l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer