Une tour de 27 étages divise les conseillers d'Ottawa

Le projet débattu mercredi prévoit la construction d'un... (Courtoisie)

Agrandir

Le projet débattu mercredi prévoit la construction d'un nouvel immeuble de 27 étages à l'arrière du Medical Arts Building, un édifice patrimonial de six étages situé à l'intersection des rues Metcalfe et Nepean.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La construction d'une tour de 27 étages «quasi résidentielle» au centre-ville d'Ottawa, a priori une formalité, s'est butée à un mur à la suite d'un vote qui a divisé le conseil municipal, mercredi matin.

Le vote des 22 élus présents s'est soldé par un nombre égal de voix pour et contre le projet. En juin dernier, huit des 10 membres du comité d'urbanisme avaient accepté le changement de zonage nécessaire pour donner le feu vert au projet. Règle générale, le conseil municipal ne fait qu'entériner de telles décisions.

Le revirement de situation de mercredi a fait sortir de ses gonds la présidente du comité, Jan Harder.

«Est-ce que je suis surprise? Je dirais plutôt que je suis en état de choc, parce que nous avons pris bien soin de présenter les tenants et aboutissants de cette décision à tous les élus, la semaine dernière, et personne n'a démontré un désaccord», a lancé Mme Harder, qui a déblatéré pendant une quinzaine de minutes aux journalistes après la réunion. 

«Faire volte-face sur un projet de plusieurs millions de dollars ne représente pas une décision judicieuse en matière d'urbanisme. Parfois, il y a une explication valable, mais dans ce cas, il s'agit de mauvaise foi. C'est vraiment injuste», a-t-elle pesté.

Le projet débattu mercredi prévoit la construction d'un nouvel immeuble à l'arrière du Medical Arts Building, un édifice patrimonial de six étages situé à l'intersection des rues Metcalfe et Nepean. L'objectif du promoteur Toth Equity est d'y annexer une tour de 27 étages, comprenant un hôtel aux six premiers niveaux et des condos aux étages supérieurs.

C'est justement la taille de cet hôtel qui chicote la conseillère du quartier, Catherine McKenney. «La communauté veut encourager la croissance résidentielle. Elle a d'ailleurs fait des concessions quant à la hauteur de la tour. Mais elle veut en contrepartie limiter l'usage commercial aux deux premiers étages. Dans ce sens, le projet n'a aucun sens pour ma communauté», a-t-elle défendu. 

Rappelons que le changement de zonage demandé par le promoteur vise à permettre la construction d'un édifice de 87 mètres, alors que la limite permise a un plafond de 37 mètres.

En vertu de l'égalité à la table décisionnelle, mercredi, un nouveau vote sera tenu dans deux semaines. La demande de changement de zonage devrait alors avoir été modifiée pour répondre aux craintes des opposants. Le report de l'ultime décision vise à éviter qu'un magistrat de la Commission des affaires municipales de l'Ontario n'ait à trancher le débat plutôt que les élus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer